Léolo AEC copier01

Sixième festivité : A quelques encablures de nos provinces, beaucoup plus promptes à lécher des vitrines parisiennes qu'à lutter pour une authentique égalité « sociale », d'indicibles « féministes »(1) affectaient de vouloir en finir avec les « harceleurs » des rues en y installant des « zones anti-relou » ; la misère pécuniaire et l'illettrisme, après tout, devaient bien justifier quelque part que ceux-là qui y furent cantonnés dussent en même temps rester dans la plus complète misère sexuelle.

1 – Le collectif « Stop harcèlement de rue », initié par deux militantes (selon Libération), se propose depuis quelques mois d'établir des « zones sans relou » temporaires dans les rues de Paris.

Zone antirelou