Isabeau de Loère AEC copier01

Septième festivité : On estima soudain judicieux encore, pendant ce temps là, d'importer en France une récente imbécillité canadienne conçue à l'université du Queensland : « Three minutes thesis ». Ce concours, chapeauté par le CNRS et le CPU(1) et subtilement renommé pour la cause « Ma thèse en 180 secondes », eut pour objet de mettre en compétition quelques doctorants en les invitant à « Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre ». Nul ne remarqua semble-t-il qu'il ne pouvait s'agir là que d'entériner l'insignifiance de la plupart des thèses étudiantes, en les livrant à la fatuité chronométrique. Mais il est vrai qu'on exigeait depuis longtemps déjà que les « meilleurs »(2) des doctorants exerçassent l'essentiel de leur talent en plein cœur de la célérité des flux financiers, marchands, et bien entendu médiatiques.

1 - CPU : Conférence des Présidents d'Université / CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique. 

ma_these_180

2 - Les « meilleurs », c'est-à-dire les plus ingénus ou les plus consciemment soumis.