Ennemi de l'ordre

de Casey (2009)

[Intro]
Je veux mordre car tout m’emmerde / Me porte à croire qu’on me pousse à perdre / Seul m’importent mon verbe et ma horde / Je suis à vie l’ennemi de l’ordre

[Couplet 1]
C’est moi l’ennemi, moi qui suis malmené / Mal aimé et qu’on a surnommé le mal incarné / Qu’on a berné toutes ces années / L’indigène à qui on aime mener une chasse acharnée / Mes chances de survie sont en sursis / Mon avenir est proche de l’asphyxie / Car le pouvoir s’est fixé le devoir de hisser / Des remparts autour des peaux noires et métissées / Je suis le souci de l’ordre établi / L’ombre au tableau quand la presse publie / Et si ce bled faiblit je deviens l’alibi /Et le blé fait faux bond donc ça sent bon la xénophobie / On aime m’accabler, et devant sa télé / Le peuple attablé chaque soir est comblé / Je fais peur et trembler les médias rassemblés / Je suis capable du pire, coupable d’emblée

[Refrain] Moi l’ennemi d’l’ordre, je me méfie quand on m’aborde et ne me fie qu’à ma horde. On m’a ordonné d’perdre mais j’ai choisi d’mordre / Vu qu’on m’accorde l’échec ou la corde

[Couplet 2]
Je suis une menace et une nuisance / A l’évidence la délinquance en puissance / Coriace sous la cuirasse, tenace dans la démence / D’une extrême virulence, sans classe et élégance / On discute de ma jeunesse, mon impatience / Mon faciès, mes prouesses, mon inconscience / On appelle la science qui dissèque ma race / Mes rues, toits et taudis qui embarrassent / J’ai les pires tendances. Je suis de la pire espèce / On dit que je casse et agresse dans l’allégresse / Que je transgresse et agace en état d’grâce / Qu’apparaissent stress et détresse là où je passe / Que seule m’intéresse la paresse, que j’ignore la tendresse / Que j’adore ajouter des crimes à mon palmarès / Que c’est avec le poing que la police me dresse / Et qu’au-delà du périph’ nord se trouve mon adresse

[Refrain]
Moi l’ennemi d’l’ordre, je me méfie quand on m’aborde et ne me fie qu’à ma horde. On m’a ordonné d’perdre mais j’ai choisi d’mordre / Vu qu’on m’accorde l’échec ou la corde

[Couplet 3]
Je n’ai pas l’air qu’on tolère / J’ai l’allure abonnée aux bas salaires / La couleur qui ne connaît que la colère / Et pour l’heure j’ai la figure accolée au malheur / J’endure brûlures, mollards et procédures / Parcours au radar, miradors et coups durs / Le refus des videurs et les règles en vigueur / Le mépris des leaders, les lois et les rigueurs / C’est la guerre contre moi et pour la gloire / Je suis contrariée, sans emploi ni espoir / Et les hautes sphères conspirent, s’entêtent et aspirent / À pourrir jusqu’à l’atmosphère que je respire / Et l’Ordre veut me mordre / Me tendre un piège énorme et puis me tordre / M’aborde avec une potence et une corde / Et avance que désormais c’est la chance qu’il m’accorde