Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

23 janvier 2019

Communiqué sur les arrestations survenues sur la ZAD

Communiqué sur les arrestations survenues sur la zad


Ce 22 janvier à 6h du matin, la ZAD a été réveillée par un dispositif policier digne d’une opération d’expulsion pour arrêter trois personnes.

Nous avons assisté à une mise en scène spectaculaire avec des perquisitions simultanées, des dizaines de fourgons, des chefs d’inculpation et des commentaires médiatiques qui cherchent à nous stigmatiser : « association de malfaiteurs », « bande organisée », « règlement de compte », etc. Deux autres personnes ont été arrêtées plus tard dans la journée en dehors de la zad.

Jeudi dernier, plus de 500 personnes célébraient la victoire contre l'aéroport lors d'un banquet.
Un an après l’abandon et alors que les activités menées par les habitants s’enracinent, le moment est sans doute jugé opportun par certains pour monter une nouvelle fois on ne sait quelle histoire en épingle pour donner au bocage une image anxiogène. Après les expulsions du printemps, en est-on à une nouvelle étape de la vengeance d'Etat ?
Après les fantasmes déjà distillés dans la presse par la gendarmerie sur les fausses « caches d’armes » ou les « tunnels viet-congs », on nous sort du chapeau ce matin un nouvel épouvantail destiné à effrayer l’opinion publique. Ce ne serait pas la première fois que les enquêteurs brandissent un dossier vide et utilisent l’association de malfaiteurs pour criminaliser un mouvement.

Ce qui est sûr en revanche, c’est que les personnes arrêtées sur la zad ce matin ont été engagées de longue date dans le mouvement anti-aéroport, sont intégrées dans les diverses activités, liens de voisinages et de solidarité locale, et vivent ici depuis plusieurs années.

 

Appel à rassemblement dès ce mercredi 12h devant la gendarmerie de Saint-Nazaire

Nous appelons dès aujourd’hui à ne pas tomber dans le panneau de la diabolisation policière et à les soutenir. Un rassemblement aura lieu ce mercredi midi devant la gendarmerie de Saint-Nazaire, au 79 avenue Ferdinand de Lesseps.

Posté par isabeaudeloere à 08:42 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 janvier 2019

Gilets jaunes clip officiel D1ST1

Gilets jaunes

clip officiel D1ST1 (2019)

La rage du peuple J'la vois tous les samedi On n'a plus un franc plus d'quoi remplir un caddy Chaque fin de mois on crève la dale J'te parle pas d'appétit Il suffisait de quelques gilets jaunes pour que petit à petit on s'bouge On s'mobilise Que la France s'organise qu'on soit tous dans les rues et puis que l'Elysée balise On veut pouvoir créer des lois Ou bien les contester Le boycott dans les médias nous empêche de manifester Ils disent que le mouvement s'essouffle Alors qu'on crève tous de faim Pour comprendre qu'ça va péter y'a pas besoin d'être devin On bloque les raffineries Les péages Les flics nous dégagent Et j'peux te dire qu'ils ont la rage Ils poussent des cris quand ils nous chargent Et le samedi au centre-ville Tout c'que j'vois ça me régale J'vois tout le monde s'organiser Même si tout l'monde est dans le mal J'vois tous les gens Casqués Equipés d'un masque à gaz Prendre des boucliers Venez on les écrase J'vois des anciens des jeunes Des femmes Des tirs de fumigènes Des barricades Des flammes De l'autre côté J'vois que des civils Des flics des CRS nous chasser de la ville Ils veulent pas qu'ça s'envenime Ils veulent pas que ça se sache Qu'une fois la nuit tombée Ca devient une partie de cache-cache Ils attendent bien qu'on soit tous regroupé Enfants en bas age personnes agées Ils en profitent pour tout gazer / ... / Dans les placards des gilets jaunes y'a que des battes Derrière les barricades les vitrines de banques éclatent Ils nous prennent en étau Nous coincent dans des petites rues Escaladent les jardins des voisins Pendant qu'ils nous tirent dessus C'qui s'passe c'est fou J'sais pas si tu réalises Ils tirent sur nous mais aussi sur les médics et les journalistes Et moi j'te dis qu'ta hure C'est pas la tienne c'est la notre Mais que ta dictature On n'en veut plus chez les votres Et quand tu t'trouves là planté devant les flics Et qu'tu les vois matraquer des gens Comment rester pacifique Et puis Quand t'es En plein milieu d'la manif Et qu'tu vois les flics se pointer Deux minutes après tu vois passer des visages ensanglantés Comment rester calme Pas leur sauter dessus Quand ils sont dix à tabasser une femme Et qu'elle n'a pas d'issue Et j'ai un truc A dire A tous les pacifistes Si ils le sont encore c'est qu'ils sont pas vraiment dans les manifs J'ai vu le gars à côté d'moi se prendre un flashball en pleine tête Je vois qu'le sang des gilets jaunes coulé C'est bien ça qui m'embête J'vois tout le monde Jeter des pavés Sur les banalisés Le peuple avec un manie-tout casser les portes de l'Elysée Mais y'a aussi Des flics déguisés Aux matraques aiguisées Qui s'font passer pour des casseurs Et puis qu'y attendent de d'faire glisser Mais j'vois aussi Des gens faire demi-tour plus que déter Et charger l'escadron Pour libérer un gilet jaune à terre C'est la guerre Et c'est pas BFM qui va vous l'dire Car elle me paraît être La marionnette Du mal qui l'inspire Et j'en profite Pour dire à tout le monde de pas lacher C'qu'on a lancer s'est propagé dans l'monde entier Faut qu'vous l'sachiez C'est la révolution On devient tous détraqué Macron est comme une allumette Il est à deux doigts d'craquer...

Posté par isabeaudeloere à 13:36 - Chants - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Puisqu'on vous dit que c'est possible

Puisqu'on vous dit que c'est possible

court-métrage de Chris Marker (1973)

Posté par Leolonico à 10:38 - Films - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Dixième festivité : Schiappanouna-gate

Léolo

Dixième festivité : Pris d'une certaine fièvre en haut-lieu devant l'intransigeance du soulèvement de ces gueux qui s'étaient eux-mêmes qualifiés de gilets-jaunes, on décida d'organiser un grand débat dont l'objet serait de réconcilier les français avec les panouilles macroniennes qui avaient pris la direction de leurs affaires depuis près de dix-huit mois, et n'avaient guère su jusqu'ici montrer la moindre aptitude à satisfaire qui que ce fût dans le pays, sinon ici et là quelques richissimes chafouins. On prit le temps d'estimer qui parmi l'élite gouvernementale aurait les facultés intellectuelles les plus à la hauteur de la tâche, et s'étant bien assuré de pouvoir trouver au coeur d'un tel plateau télé le dernier cri d'une intelligence française qui ne pourrait manquer de faire remonter dans les ministères, et à l'Elysée, les justes doléances de ces sacripants par trop taquins qui se disaient gilets-jaunes, on se résolut à envoyer la Marlène Schiappa piaulante à la rencontre de l'ennouilleur de slip Cyril Hanouna.

Hanouna nouille copier

 

Posté par Leolonico à 09:57 - TEFMORB - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Neuvième festivité : Panouilloptique de la scène-monde

Philibert de Pisan

Neuvième festivité : Nous avions entendu dire, par l'intermédiaire de l'amie Porète*, qu'en certains temps jadis des seigneurs tyranniques et fous comme de piteux pontifes ou d'imbéciles présidents avaient régné, mais voici qui soudain fut nouveau en France : la régence péremptoire d'un faux philosophe réellement dénué d'entendement et quelque peu panouille à la scène-monde.

* Cf : Marguerite Porète, grande brûlée parmi les grandes de la libre-pensée

Macron fou

 

Posté par PhilibertdePisan à 05:33 - TEFMORB - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 janvier 2019

PARCE QUE "C'EST NOTRE PROJET"

Parce que c'est notre projet

PARCE QUE "C'EST NOTRE PROJET"

Posté par isabeaudeloere à 08:04 - Affiches - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 janvier 2019

Le 17 janvier, c'est férié !

Le 17 janvier, c’est férié ! Invitation à la zad pour les 1 an de la fin du projet d’aéroport à Notre dame des Landes.

Le 17 janvier, nous vous invitons à fêter les 1 an de la fin du projet d’aéroport à NDDL. Nous concotons pour ce soir là un grand repas et demandons à chacun.e de réserver au plus vite, voire dès maintenant, pour le banquet afin que les cuisinier.e.s puissent estimer les quantités de délices nécessaires. Il suffit pour cela d’envoyer un petit mail à 17janvier@riseup.net Merci pour les équipes cuisines !

Le programme et l’annonce de ce 17 janvier, déclaré jour férié et de sa soirée sont ci-dessous :

## Le 17 janvier, c’est férié ! Fête à la zad pour les 1 an de la fin du projet d’aéroport à Notre dame des Landes.

https://zad.nadir.org/spip.php?article6282

Le jeudi 17 janvier, cela fera 1 an qu’il n’y a plus d’aéroport qui plane au-dessus de la zad ! S’il ne s’agissait que d’une victoire partielle avant les attaques qui ont blessé la zad au printemps, le 17 janvier restera un événement historique, fruit de décennies de luttes créatives, abrasives et acharnées... Nous avons gagné ensemble cette journée inoubliable et ravivé la possibilité de mettre en déroute certains des aménagements qui ruinent ce monde ! Nous avons oeuvré ici à y susbtituer dans la durée un territoire vivant et solidaire, bien commun des luttes. Pour le célébrer et continuer à se projeter, nous proposons d’instaurer un nouveau jour férié et vous invitons à une première fête d’anniversaire.

Ce sera aussi l’occasion de présenter publiquement les premiers objectifs du fonds de dotation et la campagne de dons en cours. Elle marque le processus progressif pour réunir les terres, forêts et bâtis de la zad au sein d’une forme de propriété collective à même de favoriser la consolidation des communs.

Dès 14h, il y aura une balade naturaliste. Et puis à partir de 17h, se succéderont : 
- un goûter 
- des chants avec la chorale de 17 janvier et du slam avec ben herbert Larue 
- des apéros mousus 
- un feu d’artifice, un survol poétique du ciel et un rite de victoire 
- une marche aux flambeaux 
- un banquet avec des plats épatants 
- des trous normands 
- une présentation spectaculaire du fonds de dotation 
- des musiciens de fest’noz 
- un intermède shostakovich et musique de chambre 
- Filastine + Nova avec un show electro aviateur 
- puis des danses incessantes.

Ce sera entre la Rolandière et l’Ambazada. Nous invitons expressément les participant.e.s à réserver au plus vite pour le banquet afin que les cuisinier.e.s puissent estimer les quantités de délices nécessaires. Vous pouvez le faire à 17janvier@riseup.net Réservez d’ores et déjà la date, un programme détaillé sera bientôt communiqué.

Posté par isabeaudeloere à 15:18 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 janvier 2019

La police dans la poche

La police dans la poche

Un policier utilise un telephone a partir d un bateau dans une rue inondee a Bath, inondation 1947 récadrée

Ce n'est pas un hasard si dans certains pays comme la Grèce et l'Allemagne, les manifestants font tout pour interdire les photographes/vidéastes au sein des mouvements. Régulièrement, des photos/vidéos offrent les visages des activistes aux bases de données de la police.

Trop souvent des images servent à réprimer et à ficher les manifestantes et manifestants, soit directement comme simples constats prouvant l'implication de ces derniers dans telle ou telle agitation sociale et politique, soit en tant que moyens de pression lors de procès ultérieurs.

Prendre des photos/vidéos en manifestation n'est dès lors jamais innocent, et ne devrait pas se faire sans avoir pris un certain nombre de précautions.

Il n'est pas rare de voir la police obliger un manifestant ou une manifestante à donner ses photos. En garde à vue notamment, les moyens de pression sont nombreux. Qui plus est, le développement de la reconnaissance faciale permet le plus souvent d'ores et déjà de connaître presque instantanément l'identité des personnes photographiées ou filmées, que ce soit à partir des originaux ou des mises en ligne sur facebook par exemple, ou encore periscope.

C'est pourquoi si le ou la photographe n'agit pas de manière responsable, il ou elle prend le risque d'être traité comme un auxiliaire des forces dites de l'ordre et des tribunaux.

Plusieurs éléments sont donc à prendre en compte au moment où les photos et les vidéos sont prises comme au moment de leur retouche :

1 - Le support sur lequel la police sera susceptible de collecter les images : carte mémoire, facebook, indymédia,...

2 - Les éléments susceptibles de rendre une personne reconnaissable : visage, taille, vêtements, cagoule enlevée puis remise,...

3 - Les éléments qui rendent le ou la photographe/vidéaste reconnaissable : les méta-données, en particulier, peuvent signaler la marque de l'appareil, la date et l'heure de l'enregistrement ainsi que la position GPS.

4 - La présence d'un ou une photographe/vidéaste peut dissuader quelques personnes de manifester, décourager certains gestes de ruptures nécessaires à l'avancée de la manifestation, ou encore contraindre à se masquer celles et ceux qui pourtant ne l'auraient aucunement souhaité sans cela.

5 - Nul photographe/vidéaste n'a à imposer aux autres manifestantes et manifestants sa propre conception du rapport à l'image et à l'action, et ce d'autant moins que dans la plupart des cas, si ses images ont des conséquences pénales, entre autres, ce ne sera pas elle ou lui qui en fera les frais.

Dans la rue :

1 - Toujours être prêt à détruire une carte mémoire ou au moins se trouver en capacité d'effacer les images enregistrées le plus rapidement possible.

2 - Ne jamais photographier ou filmer une scène susceptible d'entraîner des conséquences pénales.

3 - Eviter autant que possible de photographier ou filmer une personne ayant fait savoir qu'elle ne le souhaitait pas.

Sur le web :

1 - Penser à nettoyer les méta-données : heures, lieux, marque de l'appareil, identité du propriétaire...

2 - Toujours flouter les visages des manifestantes et manifestants.

3 - Rendre méconnaissables les vêtements et chaussures portés, ainsi que tout signe distinctif, si ceux-ci apparaîssent par trop identifiables.

4 - Avoir à l'esprit que plusieurs photos/vidéos prisent de différents points de vue et à des moments différents peuvent parfois s'avérer plus utiles encore à la police en lui permettant de reconstituer l'ensemble d'une séquence compromettante, que d'ailleurs le "délit" ait été réel ou non : un montage bien ficelé pouvant faire croire à tout et n'importe-quoi.

original du texte à voir sur Secours Rouge, ici légèrement modifié par nos soins

La police dans la poche revue par AEC copier

Posté par isabeaudeloere à 15:21 - Tracts - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

LORSQUE L'INJUSTICE DEVIENT LA LOI, LA RÉVOLUTION EST UNE OBLIGATION

Gilets jaunes Acte 8 Saint-Etienne 5 déc 2018

LORSQUE L'INJUSTICE DEVIENT LA LOI, LA RÉVOLUTION EST UNE OBLIGATION

Posté par Leolonico à 11:44 - Tags & Banderoles - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 janvier 2019

STOP AUX GOURDINS, NOUS NE SOMMES PAS SI FIST !

Stop aux gourdins, nous ne sommes pas si fist

STOP AUX GOURDIN, NOUS NE SOMMES PAS SI FIST !

Posté par Leolonico à 15:54 - Tags & Banderoles - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« janvier 2019 »
dimlunmarmerjeuvensam
  1 234 5
678910 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 2223242526
27 28 29 3031  
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires