Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

19 février 2013

Soirée "MOUTON 2.0", suivi d'un débat au Cinéma Le Méliès à St-Etienne, le 19 février à partir de 20h30

Affiche Moutonpetite 20b02

Documentaire sur l'obligation pour les éleveurs d'installer des puces RFID sur leurs animaux, suivi d'un débat en présence d'Antoine Costa (l'un des réalisateurs), du collectif Manuela Rodriguez (collectif anticarcéral organisateur de la soirée), de l'atelier d'enquête critique Pièce et Main d'Oeuvre et d'éleveurs.

Posté par isabeaudeloere à 10:06 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

02 janvier 2013

Réunion publique le 12 janvier 2013, à la Gueule Noire : lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes !

Suite au rassemblement du 8 décembre, le collectif stéphanois de soutien à la lutte de Notre Dame des Landes propose une réunion publique le samedi 12 janvier à la Gueule Noire (16 rue du Mont à Saint Etienne)

Au programme:

17h00 : Atelier de création de banderoles, de confection de pochoirs et d’outils divers pour la lutte.

19h30 : Projection d'un film et témoignages de personnes qui se sont rendues sur place. Discussion, débats et échanges sur la lutte à Notre Dame des Landes contre l’aéroport et Vinci et son monde. Que peut-on faire localement à Saint-Etienne?

Entrée et casse-croûte à prix libre.

Non à l’aéroport ! Ni là-bas, Ni ailleurs !

Préservons les terres agricoles !

Non à Vinci et son monde ! Venez nombreux !

Qui sommes nous ?

Suite aux grandes opérations de répression contre les habitants de la ZAD* des comités et collectifs de soutien ont fleurit un peu partout en France pour soutenir mais aussi pour se joindre à cette lutte exemplaire. On en dénombre aujourd’hui 130 environ à travers tout le pays.

A St Étienne, un collectif de soutien s’est créé, il y a plus d’un mois et demi maintenant, rassemblant des stéphanois et stéphanoises solidaires avec la lutte menée contre l’aéroport. Ce collectif, au delà de réfléchir sur les diverses implications de ce projet, entend organiser des manifestations ou encore des actions diverses pour contribuer à mettre un terme à ce projet inutile et destructeur. Celui-ci se veut être un rassemblement d’individus (et non d’organisations) venus de tous horizons et habitant aussi bien Saint Etienne que ses environs (Pilat, la plaine et monts du Forez ou encore le Roannais).

Zone d'Aménagement Différée et lieu prévu pour la construction de l’aéroport mais maintenant « Zone à Défendre » pour tous les opposants.

 

Réunion publique du 12 janvier 2013 ZADnet

 

 

Posté par isabeaudeloere à 10:05 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 novembre 2012

Soutien aux expulsés de la ZAD

nddlnet

Posté par isabeaudeloere à 10:04 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 août 2012

Soirée d'info et de discussion autour de la prison, Samedi 8 septembre 2012, à 19h, en présence de Jean-Marc Rouillan

Soirée prison sept 2012

27 juin 2012

Fête des écoeuré.e.s, le 29 juin 2012, à l'Entre-Pots Café

A4 29 juin 2012net

Cliquez sur l'image pour avoir le PDF

Posté par isabeaudeloere à 10:02 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

18 janvier 2011

Repas de soutien à L'Université Solidaire

Affiche_intervention_P_tit_resto_12_f_vrier_02net

Posté par isabeaudeloere à 09:59 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 juin 2010

Concert de Soutien aux inculpés de Tarnac, avec High Tone

Cliquez pour l'affiche en PDF

Posté par isabeaudeloere à 09:58 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mai 2010

Soutien aux quatre de Villiers-le-Bel

Ça ne se passera pas comme ça.
Pourquoi nous devons libérer les incarcérés de Villiers-le-Bel.

Le 21 juin prochain, ce ne sera pas l’été, ce ne sera pas la fête de la Musique ; ce sera l’ouverture du procès de nos amis, de nos frères. Quatre de Villiers-le-Bel devront répondre de l’accusation d’avoir tiré à la chevrotine sur la police durant les émeutes de novembre 2007. Le scénario est déjà écrit : après l’opération de communication de février 2008 – 1500 hommes en armes dans la cité avec journalistes embarqués -, après les « sanctions exemplaires » exigées par Sarkozy, après les condamnations démesurées des émeutiers au printemps dernier – 3 ans ferme pour jet de pierre -, ce sera le procès de la « banlieue-tueuse-de-flics », chargé de réconcilier le pouvoir avec l’électorat du Front National et tous les flippés de France. On négligera que les deux seuls morts dans cette affaire, ce sont Lakhamy et Moushin, deux adolescents tués dans un curieux « accident » avec une voiture de police. On fera semblant d’oublier que les secours à peine arrivés, un porte-parole du ministère de l’Intérieur annonçait déjà aux médias que les policiers n’étaient pour rien dans ces morts. On évitera bien d’évoquer que c’est le déferlement de cars pleins de CRS sur la cité qui a déclenché l’émeute. Puisqu’il faut des « coupables » sur qui déchaîner la vengeance de l’Etat, il faut un procès, un procès pour l’exemple. En l’absence de la moindre preuve, ce sera un procès de témoignages, ce sera parole de flics et de délateurs anonymes rémunérés contre parole de « jeunes », devant un jury d’assises.

Jusqu’à la mort de Lakhamy et Moushin, Villiers-Le-Bel, c’était une petite ville discrète du Val d’Oise - la gare, la Cerisaie, la ZAC, le PLM, les Carreaux, les Burteaux... Depuis les émeutes, Villiers, ce n’est plus une ville, c’est un symbole, un enjeu, un fantasme. Le pouvoir y projette toutes ses angoisses sécuritaires, et d’abord sa crainte qu’à l’occupation policière des quartiers réponde l’émeute organisée, que ceux que l’on braque au flashball depuis dix ans finissent par mettre les flics dans le viseur. Chaque soir de l’année, les boulevards de Villiers ne sont plus qu’un ballet des différents corps de police – UTEQ, gardes mobiles, CRS, BAC, etc. -, en attendant l’inauguration du nouveau commissariat de 360 hommes. C’est une expérimentation où l’on cherche à déterminer le niveau de pression policière, de provocations que peut supporter un quartier sans exploser. La sensation, ici, ce n’est pas de vivre en marge de la société, mais dans le laboratoire de son futur. S’il y a dans l’avenir proche un risque de soulèvement, ce qui est sûr c’est que c’est à Villiers que le pouvoir s’entraîne à le gérer. N’importe qui se promène ici dans la rue après 17 heures comprend : L’Etat et ses patrouilles de Robocops façon Gaza ne cherchent pas à ramener l’ordre là où règnerait le désordre, mais à provoquer le désordre au bon moment pour pouvoir être vu comme ceux qui ramènent l’ordre, quand s’approchent les élections.

En vérité, cette société est devenue si incapable de dire positivement ce qu’elle est ni ce qu’elle veut, qu’elle ne sait plus se définir que contre la banlieue. C’est pourquoi le pouvoir veut faire du procès de Maka et des autres le procès des « tueurs de flics » : pour souder autour de lui une société en perdition. Nos amis n’ont pas à payer pour cette perdition, ni pour le salut des gouvernants. Le procès qui leur est intenté ne vise pas, au fond, à établir la responsabilité d’actes précis, c’est le procès d’un événement dans son entier, et plus que d’un événement encore, celui d’une séquence historique. Une séquence historique qui s’est ouverte avec la mort de Zyed et Bouna et les émeutes de 2005, et que le pouvoir voudrait finir d’étouffer par un procès d’assises à grand spectacle.

Le problème, c’est que la rage et la révolte qui se sont exprimés là ne s’y laisseront pas étouffer. Un autre est que ces explosions-là ont résonné et résonnent encore dans bien d’autres coeurs que celui des dits « jeunes des cités ». Un autre encore est que cette nouvelle opération d’isolement est peut-être en passe d’échouer définitivement. Des cloisons se sont brisées, des mains qui se cherchaient à tâtons se sont trouvées.

Nous en appelons à tous ceux qui ne supportent plus l’occupation de nos vies par la police. Nous ferons tout pour que ce procès ne soit pas une nouvelle occasion de légitimer cette occupation par les désordres qu’elle produit.

Nous refusons que nos frères payent pour les angoisses des gouvernants. Cela fait déjà deux ans qu’on les tient enfermés.

Nous refusons que des dizaines d’années d’emprisonnement soient distribuées sur la base de témoignages anonymes rétribués par la police.

Nous refusons le scénario du gouvernement. Nous avons deux mois pour le chambouler.

Plusieurs dates sont déjà prévues dans cette tournée de soutien qui se déroulera du 20 mai au 15 juin 2010. Une manifestation partira le samedi 19 juin à 14h de la gare de Pontoise. Un programme partiel sera rendu public dans les semaines qui viennent.

Prenez contact avec nous. Organisez des soirées de soutien, des débats, des projections, des actions. Rencontrons-nous.

Comité de soutien aux inculpés de Villiers-le-Bel Collectif Respect-Vérité-Justice de Villiers-le-Bel

Pour nous soutenir financièrement (avocats et campagne de soutien), vous pouvez obtenir les coordonnées bancaires du collectif de soutien de Villiers le Bel en écrivant à : respectveritejustice@gmail.com

Pour toute information concernant la tournée et pour communiquer les différentes initiatives :
http://www.soutien-villierslebel.com/

affiche_villiers_le_bel_copier

Posté par isabeaudeloere à 09:57 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 avril 2010

Concert de soutien à l'Université Solidaire

affiche_29_avrilblog

Posté par isabeaudeloere à 09:56 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 février 2010

Arrestations de plusieurs personnes à Paris

Communiqué du 15 février 2010.
Arrestations de plusieurs personnes à Paris.

Aujourd'hui, à 6h30 du matin, plusieurs arrestations et perquisitions ont eu lieu à différents domiciles par la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres. Nous sommes sûrs que cinq personnes ont été arrêtées (peut-être plus?) et il semblerait que les flics soient à la recherche d'autres personnes.
Ce soir, ils sont toujours en garde à vue.

Sans connaître précisèment les chefs d'inculpation, on peut supposer que ces arrestations répondent aux effets d'annonce parus dans les médias il y a de ça trois semaines. Au 2e jour du procès des inculpés de l'incendie du centre de rétention de Vincennes, certains journaux accusaient "l'ultra-gauche" de dégradations de dizaines de distributeurs de banques notoirement connues pour avoir dénoncé des sans-papiers aux flics. Rappelons qu'un certain nombre d'initiatives ont eu lieu en France autour du procès et contre la machine à expulser : manifestations, sabotages, discussions, repas, tags et projections...(http://nantes.indymedia.org/article/19599)

Pendant les perquisitions, les flics ont eu l'air de chercher particulièrement des tracts en rapport avec les luttes de sans-papiers et contre la machine à expulser. Et, ils ont saisi des vêtements, des ordinateurs, et des téléphones portables.

HARCELONS FRANCK SOUCI (officier qui s'occupe de l'affaire) EN APPELANT AU STANDARD DU 36 QUAI DES ORFEVRES : 01.77.72.01.17 POUR DEMANDER LA LIBERATION DE NOS CAMARADES.

LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS, AVEC OU SANS PAPIERS

Posté par isabeaudeloere à 09:54 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« juillet 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
      1
2 345 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 1718 19 20 21 22
23 24 25 2627 28 29
30 31      
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires