Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

22 novembre 2017

Déclaration commune d'habitant.es de territoires en lutte face au sommet climat du 12 décembre à Paris

Déclaration commune d’habitant.es de territoires en lutte face au sommet climat du 12 décembre à Paris


A l’heure où une nouvelle perquisition, destinée à asphyxier et criminaliser toute tentative de résistance, frappe Bure, nous publions ici une tribune commune signée par de nombreuses associations, collectifs et territoires en lutte. Face aux tentatives d’intimidation, notre détermination sera partagée et notre calendrier sera commun tout au long du mois de décembre! Appel à action décentralisées autour du 6 décembre !

 

Urgence dans les territoires comme dans la rue !

Habitant.es de zones menacées ou à défendre, nous nous sommes réuni.es à plusieurs reprises pour décréter ensemble un mois d’urgence des luttes de territoire. En effet, le mois de décembre qui approche risque fort de recouvrir un sens particulier pour nous, à au moins deux titres.

D’abord, ce sera l’occasion pour le gouvernement Macron – le 12 décembre – de célébrer les deux ans de la farce tragique que fut la COP21. Nul doute que notre Banquier national se fera une joie de se revendiquer héritier de l’accord sur le climat, et de se poser en champion incontesté de la « croissance verte », à peine un mois après avoir soutenu publiquement un projet destructeur de mine d’or en Guyane, et pris position, par la voix de son ministre, en faveur de l’enfouissement des déchets radioactifs.

De la COP 21, nous retenons pour notre part l’amertume d’avoir vu les principaux responsables du saccage climatique se rassembler impunément fin 2015 et prétendre avoir les solutions à leur propre folie, et la colère d’avoir vu nos manifestations interdites sous couvert d’état d’urgence. Mais nous nous rappelons aussi l’arrivée à Versailles et la joie débordante d’une tracto-vélo venue de Notre-Dame-des-Landes et rendant superflue commune après commune l’application stricte de ce nouveau régime d’exception…

Visuel-marche-cop-est copier

Deux ans plus tard, le souvenir de ces convois venus de l’Ouest, mais aussi de l’Est et du sud-Est est encore bien vivace, d’autant plus que décembre 2017 pourrait bien être un mois charnière dans la lutte contre le projet d’aéroport. Il verra en effet se clore la « médiation » à l’issue de laquelle le gouvernement devrait statuer sur le sort de Notre-Dame-des-Landes. Qui sait, alors, si nous ne devrons pas retourner chercher les bâtons que nous avions plantés symboliquement près de la ferme de Bellevue en octobre 2016 pour, de nouveau, défendre la ZAD ? Qui sait si, en cas d’abandon, Notre-Dame-des-landes ne servira pas à faire mieux accepter une expulsion violente du Bois Lejuc, à Bure, ou de la forêt occupée de Roybon ? Quelque part dans ce champ de possibles, un moment historique se jouera dans tous les cas et nous nous tenons prêt.es à le saisir au vol.


L’heure de la convergence

C’est donc depuis ce double contexte que nous parlons, et que nous prétendons mettre le doigt sur ce qui, au-delà de la singularité de nos luttes, nous tient ensemble et nous anime. Quoi de commun en effet entre un éco-quartier à Dijon, un aéroport à Notre-Dame, une poubelle nucléaire à Bure, un transformateur électrique à Saint-Victor, une usine à pellets sur le plateau de Millevaches, une centrale à Biomasse à Gardanne, des forages miniers en pleine forêt amazonienne, une autoroute à Strasbourg, une autre entre Saint-Étienne et Lyon, une usine à gaz à Landivisiau, des mines en Centre Bretagne, de l’extraction de sable en baie de Lannion, etc. ? Sans doute beaucoup plus qu’il n’y paraît, en réalité.

En bloquant des logiques d’aménagement capitaliste du territoire, nous partageons au moins un certain amour des bocages, des montagnes, des plateaux, des plages, de la mer et des forêts. Nous partageons aussi une volonté de réappropriation de savoir-faire divers et, à travers eux, une intuition de ce que serait une vie plus indépendante des logiques de contrôle et de profit. Enfin, nous avons en commun d’être aux prises avec un certain type de discours écologique institutionnel, tel que celui porté par la COP21 : celui-là même qui maquille l’accumulation énergétique en « transition », qui promeut le nucléaire comme une énergie décarbonée donc « propre », qui verdit grossièrement aéroports et Center Parcs pour les rendre acceptables, qui vend sous les termes de smart et de green une dépossession totale de nos vies par des métropoles devenues intelligentes et connectées.

C’est assez pour nous convaincre de la possibilité d’une déclaration commune et de la nécessité d’un calendrier commun. Et c’est pourquoi nous, habitant.es de divers territoires en lutte, affirmons :

que nous ne sommes pas dupes des grand-messes environnementales et de leurs commémorations ; que nous lutterons partout contre la destruction des terres agricoles et des forêts, que ce soit à la campagne (comme à Bure, à Roybon, à NDDL ou sur le plateau de Millevaches), autour des villes (comme à Strasbourg ou Gonesse) ou dans leur sein même (comme à Dijon) ; que le gouvernement ne se débarrassera pas discrètement de la question de NDDL, et que c’est sous notre regard et à portée de nos voix qu’il devra se prononcer ; qu’en cas de maintien de l’aéroport, nous sommes encore prêt.es à venir défendre la ZAD depuis nos territoires respectifs ; qu’en cas d’abandon, celui-ci ne sera ni la pilule faisant accepter d’autres projets, ni une vitrine sympathique pour l’expulsion violente d’autres zones occupées. Nous appelons à la plus grande vigilance quant à la situation à Bure et à Roybon, tout au long de l’hiver! Nous nous affirmons donc solidaires les un.es des autres, et prêt.es à nous soutenir mutuellement tout le long du mois de décembre et au-delà!


Calendrier commun des territoires en lutte :

2 décembre : Manifestation à Saint-Affrique contre le transformateur électrique RTE de Saint-Victor-et-Melvieu (plus d’infos : douze.noblogs.org)

6 – 12 décembre : pour la Saint-Nicolas, appel de Bure à une semaine d’actions décentralisées en réaction aux annonces d’Hulot. (plus d’infos : burestop.eu / vmc.camp)

9 décembre : Manifestation sur le plateau de Millevaches contre l’usine à pellets de Carbon Ingen’r Bugeat Viam (CIBV) (contact : biomassecritique@riseup.net)

16 décembre : Fête de la forêt de Roybon (plus d’infos : zadroybon.wordpress.com)

Pour des événements annoncés ultérieurement, il sera possible de consulter tout au long du mois de décembre l’agenda de zad.nadir.org

En parallèle de ce calendrier, d’autres événements organisés par ailleurs:

8 décembre : Journée européenne contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (événements à Lyon, Nièvre, Toulouse, le Havre…)

10 décembre : Tribunal des peuples à Paris (plus d’infos : pasuneurodeplus.info)

12 décembre : Actions à l’occasion de l’anniversaire de l’accord de Paris : sommet climatique à l’île Seguin


Signataires:

AVEYRON = L’Amassada (cabane et mouvement de lutte contre le transfo aux mille éoliennes)

BRETAGNE = Grain de sable dans la machine (baie de Lannion) / Collectif Monts d’Arré

BURE = Plein de chouettes hiboux de Bure / Bure Stop 55 / L’EODRA (association d’élus opposés à Cigéo) / CEDRA (Collectif haut-marnais contre l’enfouissement)

CENTER PARCS = Center Parcs Ni Ici Ni Ailleurs (coordination contre les Center Parcs de Roybon, de Poligny et du Rousset) / Des habitant.es de la forêt de Roybon / De Tout Bois (collectif de lutte contre le Center Parcs de Roybon) / Assemblée d’opposant.es à Center Parcs (Jura) / Collectif jurassien d’opposant.es à Center Parcs / Collectif Geai du Rousset 71 / Groupe Libertaire 71 / SOS Forêt Franche-Comté

CÉVENNES = Bogues

DIJON = Quartier libre des Lentillères

LYON = Collectif ZAD Lyon

MONTAGNE LIMOUSINE / PLATEAU DE MILLEVACHES = Collectif Biomasse critique

NDDL = Des habitant.es de la zad et opposant.es à l’aéroport de nddl et son monde

SAINT-ETIENNE = Assemblée de lutte contre l’A45… et plus encore

Posté par isabeaudeloere à 09:29 - Nos positions - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 janvier 2017

Plus Bure sera leur chute

ManifLIGHT6

Plus Bure sera leur chute

manifestation contre l'enfouissement des déchets nucléaires et les expulsions

le 18 février 2017 de Bure au bois Lejuc

pour plus de renseignements, voir ici !

Posté par isabeaudeloere à 16:16 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 janvier 2017

Toutes et tous à Duerne contre l'A45

Toutes et tous à Duerne contre l'A45

rassemblement

samedi 14 janvier 2017 à partir de 11h

A45, Non à Duerne

Pour plus d'informations, voir ici !

Posté par isabeaudeloere à 17:11 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2016

Nos pavés ne rentrent pas dans vos urnes

Sylverbarbe, nos pavés copier

Nos pavés ne rentrent pas dans vos urnes !

Posté par PhilibertdePisan à 09:39 - Tracts - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 novembre 2016

Ré-Ré Occupation de la forêt de Mandre

Ré-Ré Occupation de la forêt de Mandre

un appel

Les feuilles rougissent de plus belle chaque jour. Le vent fraîchit. La nuit s’étire peu à peu. Les brumes givrantes du matin pointent le bout du nez. Il y a des bouquets flamboyants où que l’on tourne le regard, les chemins défrichés couverts de tapis craquants, et les hourras de chiens joueurs. Le vert tendre a laissé place au rouge rage, l’automne a embras(s)é l’été et, contrairement à ce que nous écrivions dans notre premier appel, à Bure, nous allons toujours aux champignons ! Après presque 5 mois de manifestations, d’occupations, de balades, d’expulsions, de réoccupations, d’affrontements, de recours juridiques, de pique-nique, de tractages, de constructions de vigies, de boums improvisées, de sabotages de mur... le bois Lejuc est plus que jamais libéré !

Sans crier gare, voici que depuis l’épique chute du "Bure de merlin" le 14 août, des dizaines de hiboux ont refait leurs nids dans cette jolie forêt. Cette fois, il n’y a pas eu d’appels pétaradants, pas de textos urgents, pas d’overdoses d’informations ou de demandes de soutien. La nouvelle occupation s’est installée tranquillement, profitant de la douceur automnale : le plaisir de monter une grande plate-forme au cœur d’un hêtre, de s’initier à la grimpe, de redécouvrir cette forêt aux couleurs changeantes, sans pression des flics. Prendre le temps de discuter avec celles et ceux qui continuent de s’y promener. Apprendre à respirer à nouveau après avoir passé un été en apnée furieuse et euphorique. Le changement de saison : d’été d’urgence, à automne paisible…vers un hiver déter !

Tôt ou tard les barricades de papier tomberont

Car nous ne sous-estimons pas les VRPs de l’atome, qui ne sont pas restés bras croisés à flemmarder dans leurs costumes trop grands et leurs bureaux aseptisés. Ils ont fait appel de la décision de suspension des travaux du 1er août ; celui-ci sera jugé entre décembre et janvier selon les différentes audiences encore à venir. La procédure d’obtention d’autorisation de défrichement est en cours. Fin novembre, nous avons appris que l’agence ne serait pas soumise à une étude d’impact, ce qui nous aurait permis de gagner encore un peu de temps.

Début octobre un huissier est venu se balader avec à son bras l’homme de main de l’Andra et deux vigiles armés de bâtons. Ceux-là même qui tentent des embuscades ou testent notre vigilance en lisière. Chaque semaine, au moins une fois l’hélico nous survole, les bleus rôdent dans les alentours. Même le commandant de gendarmerie, le fameux « Dubois », cherche insidieusement à se faire inviter en promenade. Pour couronner le tout, l’Andra semble à présent prendre mesure de la richesse inestimable de ce bout de forêt : mardi 29 novembre elle veut en effet venir reboiser des parcelles… pour mieux les détruire d’ici à quelques mois.

Côté répression, des ami-e-s ont pris 2 mois de sursis pour un graff sur une ruine, un autre une interdiction de Meuse pour 2 ans, et des convocations s’accumulent pour l’affaire du mur. Une nouvelle préfète s’est installée en Meuse, et un nouveau directeur du cru pour CIGEO. L’Andra a aussi recruté un expert en droit public pour éviter de reproduire les erreurs passées. Bref, ils se réorganisent, et les menaces d’expulsion de la forêt et de reprise des travaux de forages se rapprochent. À nous de les anticiper, comme nous l’avons toujours fait depuis ce fol été.

Des dizaines de personnes ont choisi de s’installer sur place

Par ce nouvel appel, après un relatif temps de repos, nous souhaitons donner des nouvelles à toutes les amies passées cet été, l’an dernier, depuis 20 ans. À tous les curieux qui ont préféré des destinations de vacances plus exotiques qu’un été en Meuse (on ne vous en tient pas rigueur). Aux tritons sans frontière qui résistent assourdis par le bruits des bottes bornées qui clôturent cette fin de règne en annonçant une ère encore plus martiale. À celles et ceux qui cherchent quelques raisons d’espérer.

Ici, c’est avec un optimisme joyeux et déterminé que nous enracinons cette petite victoire ; des arbres sont replantés dans les gravats ; et aux solides branches de leurs ancêtres centenaires des cabanes sont reconstruites. De là-haut, les vigiles et autres sbires de l’Andra paraissent enfin à leur taille : ridiculement minuscules face à la grandeur de cette forêt. Malgré le froid, les hiboux en tout genre semblent s’y plaire et se sont même mis à hululer des tas de camarades partout en France et en Europe pour leur prêter main forte ! Cabanes, plate-forme, cuisine, toilettes sèches, tipi avec feu central, préau récolteur d’eau de pluie, espace de couarail chauffé avec dortoirs... sortent de terre et des aires comme les champignons qui poussent et les grues cendrées qui passent...

L’un d’entre nous, Swen a décidé d’élire officiellement domicile dans le bois Lejuc. Ensemble, nous y fêterons ses 30 ans le 13 décembre.

Défendre dans la diversité des tactiques

Nous amplifions notre hululement, qu’il résonne au plus loin et qu’encore plus nombreux-euses nous convergions. Déjà, des dizaines de personnes ont choisi de s’installer sur place après l’été. Nous savons que c’est aussi, en grande partie grâce à la condamnation juridique de l’Andra que la forêt est protégée. Toutefois, ne nous faisons aucune illusion : comme dans toute l’histoire des des luttes anti-nucléaire, les barricades de papiers tomberont, tôt ou tard les travaux seront régularisés. Quelques semaines, quelques mois : c’est une question de temps. À ce moment là, nous devrons être suffisamment fort-e-s, créati-ve-s, solidaires, ensemble pour les bloquer !

Dès maintenant que des dizaines et des dizaines de personnes profitent de ce bois, viennent y vivre, s’y balader et s’organiser. En cas d’expulsion ou de reprise des travaux, nous souhaitons que dés le lendemain des dizaines de personnes tentent de bloquer leurs machines. Et que le samedi suivant une marée humaine déferle sur eux pour défendre dans la diversité des tactiques la forêt libre, pour les arrêter !

Entre temps nous allons continuer de vivre, rire, attiser les braises et faire des étincelles, squatter des terres agricoles, aller aux champignons, construire nos nids un peu partout dans le coin, apprendre à nous connaître, tisser des liens, inventer quelque chose de beau et contagieux qui se répand.

Les chouettes hiboux hululant de la forêt de Mandres, entre octobre et novembre 2016.

Pour en savoir plus, c'est ici !

 

bure

 

Posté par isabeaudeloere à 15:00 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 octobre 2016

Prêt.e.s pour défendre la ZAD

zad-train

Tout d’abord, bienvenue et merci de participer à nos formations !

On imagine que si vous êtes là c’est que vous non plus vous ne souhaitez pas rester les bras croisés en cas de nouvelle tentative d’expulsion de la ZAD de Notre Dame des Landes. Le gouvernement l’a dit et répété, les travaux de l’aéroport commenceront à l’automne. Oui, mais pour cela, il faudrait d’abord expulser celles et ceux qui habitent la zone et en cultivent les terres, ainsi que faire avec toutes celles et ceux qui, comme vous sans doute, comptent bien l’en empêcher.

Si l’on ne peut pas parer à toutes les éventualités, on sait déjà qu’il y aura de multiples façons de résister si le gouvernement revient sur la zone, ici et ailleurs. Qu’il s’agisse de formes d’action déjà expérimentées en 2012 ou de nouvelles formes qui restent à inventer, cette brochure vise à vous restituer un certain nombre d’informations nécessaires pour se préparer au mieux. Certaines peuvent paraître intimidantes (notamment sur les questions medic et légales) et le but n’est certainement pas de faire peur à qui que ce soit, mais bien de donner à chacun-e les informations pour prendre des décisions en connaissance de cause. N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous avez des questions !

Lire cette brochure, c’est bien, suivre nos formations c’est encore mieux ! Si vous ne l’avez pas encore fait et qu’elle vous est tombée fortuitement entre les mains, vous pouvez toujours nous contacter pour participer aux prochaines sessions de formation ou en organiser une près de chez vous :

zadforever@riseup.net 0673036688

C’est ensemble et bien préparé-e-s
que nous préserverons la zad !

Posté par isabeaudeloere à 14:55 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 octobre 2016

Le chant des bâtons

Rendez-vous à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

le 8 octobre 2016

avec un bâton

Posté par PhilibertdePisan à 15:24 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 juillet 2016

Du 8 au 19 août 2016, campement d'été à Bure

Contre les travaux de la poubelle nucléaire et son monde de merde

CotmA4NXYAAf5V-

Posté par isabeaudeloere à 20:32 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 juillet 2016

De tout bois n°5

De tout bois n5

Les éditions "Le monde à l'envers" publie le n°5 de la revue "De tout bois", revue de lutte contre le center parc de Roybon. Pour plus d'informations, voir ici.

Posté par PhilibertdePisan à 10:28 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juin 2016

Des nouvelles de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Bonjour

En attendant plus d'idées claires sur la suite après l'assemblée de ce soir (entre autre), voici quelques récits et photos (trouvés dans des organes de presse plutôt sympas) d'un mémorable week-end "refaire un dôme" sur la zad, pied de nez à l'enfumage organisée par le gouvernement.

- https://reporterre.net/A-Notre-Dame-des-Landes-une-determination-intacte-pour-sauver-la-nature-et-un
- http://www.bastamag.net/Jours-tranquilles-dans-la-Zone-a-defendre-plus-determinee-que-jamais-apres-le
- https://www.mediapart.fr/journal/france/270616/la-zad-de-notre-dame-des-landes-va-rester?page_article=2

ainsi qu'un texte d'un occupant aux électeurs du "oui" : http://zad.nadir.org/spip.php?article3903

et de supers photos de valk : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/

Nous vous invitons aussi fortement à partager dans vos réseaux et au sein des comités la déclaration commune du mouvement lue dimanche soir à la Vache Rit suite à l'annonce des résultats (lisible ici avec une photo qui retranscrit un peu dela détermination joyeuse, intacte et de l'énergie vibrante ce soir là à la Vache Rit) : https://nantes.indymedia.org/articles/35140

Dimanche soir une fête mémorable a duré jusqu'au matin au matin; tout le monde s'est promis de ne rien lâcher et qu'il n'y aurait jamais d'aéroport à Notre Dame des Landes.

Posté par PhilibertdePisan à 09:28 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« novembre 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
   12 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 1314 15 16 17 18
19 20 21 2223 24 25
26 27 28 29 30   
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires