Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

21 août 2018

Squatter c'est lutter

Squatter c'est lutter

Squatter c'est lutter : une brochure de 1984 et plus que jamais d'actualité, par Molotov & Congetti.

Version imprimable : ici !

Cliquez sur l'image pour voir la version page par page !

Posté par PhilibertdePisan à 12:25 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2017

Les gestes à adopter en manif

Les gestes à adopter en manif

Les gestes à adopter en manif : une brochure dans laquelle on trouvera les rubriques suivantes :

1 - Quelle tenue porter ?

2 - Quel équipement de base emmener ?

3 - Quels gestes éviter ?

4 - Quelles implications légales ?

5 - Comment composer une trousse de secours ?

6 - Quels sont les risques principaux en manifestation et comment s'en protéger ?

7 - Informations utiles

8 - Qui sommes-nous ?

Brochure réalisée par Médic' Action, collectif dédié à la traduction et à la mise en forme de ressources permettant la pratique des premiers secours et de l'autodéfense en contexte hostile (manifestations, ZAD, émeutes, situation irrégulière, etc).

Posté par Leolonico à 11:22 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2016

Prêt.e.s pour défendre la ZAD

zad-train

Tout d’abord, bienvenue et merci de participer à nos formations !

On imagine que si vous êtes là c’est que vous non plus vous ne souhaitez pas rester les bras croisés en cas de nouvelle tentative d’expulsion de la ZAD de Notre Dame des Landes. Le gouvernement l’a dit et répété, les travaux de l’aéroport commenceront à l’automne. Oui, mais pour cela, il faudrait d’abord expulser celles et ceux qui habitent la zone et en cultivent les terres, ainsi que faire avec toutes celles et ceux qui, comme vous sans doute, comptent bien l’en empêcher.

Si l’on ne peut pas parer à toutes les éventualités, on sait déjà qu’il y aura de multiples façons de résister si le gouvernement revient sur la zone, ici et ailleurs. Qu’il s’agisse de formes d’action déjà expérimentées en 2012 ou de nouvelles formes qui restent à inventer, cette brochure vise à vous restituer un certain nombre d’informations nécessaires pour se préparer au mieux. Certaines peuvent paraître intimidantes (notamment sur les questions medic et légales) et le but n’est certainement pas de faire peur à qui que ce soit, mais bien de donner à chacun-e les informations pour prendre des décisions en connaissance de cause. N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous avez des questions !

Lire cette brochure, c’est bien, suivre nos formations c’est encore mieux ! Si vous ne l’avez pas encore fait et qu’elle vous est tombée fortuitement entre les mains, vous pouvez toujours nous contacter pour participer aux prochaines sessions de formation ou en organiser une près de chez vous :

zadforever@riseup.net 0673036688

C’est ensemble et bien préparé-e-s
que nous préserverons la zad !

Posté par isabeaudeloere à 14:55 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 décembre 2012

La tyrannie de l'horloge

harold-loydnet

En aucun domaine, les sociétés occidentales existantes ne se distinguent des sociétés antérieures, qu’elles soient européennes ou orientales, que dans celui de la conception du temps. Pour le Chinois ou le Grec anciens, pour le berger arabe ou le paysan mexicain d’aujourd’hui, le temps est représenté par le cours cyclique de la nature, l’alternance du jour et de la nuit, le passage de saison en saison. Les nomades et les agriculteurs mesuraient et mesurent encore leurs jours depuis le lever jusqu’au coucher du soleil et leurs années en fonction du temps de la semence et du temps de la récolte, de la chute des feuilles et de la fonte des neiges dans les lacs et rivières.

Georges Woodcock, War Commentary - for anarchism, 1944

Posté par Leolonico à 17:44 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 décembre 2012

Contre le travail et ses apôtres (extrait de Non Fides n°IV)

JE_NE_~1

Car l’ouvriérisme n’est pas pour rien dans la démocratisation de ce culte: les batailles pour le droit au travail (ça résonne comme un échos à la vieille rengaine « Mais il y a des gens qui sont morts pour que tu aies le droit de vote !! ») ont commencé avec la constitution de ce qui s’appelle encore aujourd’hui le Mouvement Social, lui-même ayant pris part à l’enterrement des mouvements insurrectionnels caractérisés par le cassage en règle de machines et d’usines. Aussi, après la "mort" de l’exploité révolté, surgit une autre « figure », avec la bonne imagerie du prolo musclé, qui sue courbé sur sa machine, plein de ténacité face à l’adversité et la douleur, les parades d’ouvriers pour le premier mai avec force banderoles « sauvez nos emplois et nos salaires », « sauvez notre profession », « l’industrie automobile doit survivre », ou encore « pour la défense de la métallurgie en Lorraine », « 3000 euros par mois dès maintenant c’est possible ! » et autres hymnes bien puants incitant à être fier de sa condition. Une imagerie où la faucille ne sert plus à égorger le contremaître, ni le marteau à défoncer le métier à tisser, mais à représenter le travail dans toute sa splendeur.

Apache éditions

Posté par Leolonico à 17:42 - Brochures - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 novembre 2012

Matériel de lutte : Affiches, tracts et deux ou trois autres choses pouvant s'avérer utiles !

Carré AffichesCarré Tracts & cartes postalesCarré BrochuresCarré RevuesCarré LivresCarré FilmsSubstances artisanalestags & banderoles

 

Posté par isabeaudeloere à 10:36 - Matériel de lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 juillet 2009

La prison à la maison ? quelques notes sur le contrôle judiciaire...

   Le contrôle judiciaire a été créé en 1970. Présenté à l’époque comme une alternative à la détention provisoire, il permet au juge de garder une personne sous la main de la justice en attente du procès sans pour autant remplir les prisons. Souvent présenté comme une façon d’échapper à la prison, il permet à l’État d’avoir le contrôle sur une personne suspectée. En ce sens, il constitue une autre forme de sanction, qui vient s’ajouter à l’incarcération et étend les possibilités de la justice pour contrôler et punir. En fait, le contrôle judiciaire s’ajoute doublement à la prison : d’abord parce que, de fait, les prisons sont toujours aussi pleines, on n’envoie pas moins de gens en prison, ensuite parce que la période passée sous contrôle judiciaire n’est pas comptabilisée dans la condamnation (contrairement à la détention provisoire), elle s’ajoute à la période d’incarcération. Concrètement, le juge choisit parmi un panel de règles et d’obligations : pointages réguliers dans un commissariat (de une fois par mois à une fois par jour), suivi social (obligation de travailler ou de rechercher un emploi), interdiction de se rendre dans certaines parties du territoire, interdiction de voir certaines personnes, restrictions d’horaires, interdiction de quitter son domicile, obligation de soin, interdiction de se déplacer hors du cadre autorisé sans l’avis du juge d’instruction…

    Toutes ses règles personnalisées multiplient les raisons d’être incarcéré (ou réincarcéré) car ne pas les respecter peut être puni de plusieurs mois de prison. Elles sont des contraintes qui agissent sur le quotidien : une partie assure « l’insertion sociale », l’autre la surveillance pure et simple. Les dispositifs voués à la mise au travail et au contrôle se développent sur toute la population. La fonction sociale de la prison est de gérer la misère et d’être un repoussoir pour tous afin d’accepter l’exploitation. Sous couvert d’objectifs d’insertion, le suivi social ressemble bien souvent à une mise au travail forcée. Ainsi, les dispositifs du contrôle judiciaire sont similaires à ceux du contrôle des chômeurs, où le moindre faux pas peut être suivi d’une suppression d’Assedic ou autres allocations. Ce sont autant de rendez-vous qui rappellent à l’ordre et contraignent à accepter n’importe quel boulot. Bien déçu celui qui pense y trouver une activité épanouissante, il n’y trouvera que travail de merde et discipline. Le contrôle judiciaire est toujours un contrôle des déplacements et des fréquentations, dans une dépendance permanente aux instances judiciaires. Les projets personnels sont, dès lors, placés sous leur surveillance et soumis à leur accord. Ainsi, dans beaucoup d’affaires, des proches sont considérés comme des complices et il est interdit de les rencontrer, ce qui a pour conséquence d’isoler et de briser les liens. Parfois même, le contrôle judiciaire interdit de se rendre dans le territoire de son lieu d’habitation. Cette surveillance est facilitée et renforcée par un maillage policier resserré sur tout le territoire. L’ensemble de la population est régulièrement contrôlé : la vidéosurveillance se développe encore, jusque dans les rames de métro et les halls d’immeuble, les téléphones portables permettent de suivre à la trace et de connaître le carnet d’adresse ; dans les transports en commun la puce du « pass navigo » permet d’obtenir des informations sur l’identité, les droits sociaux, les stations empruntées ; sur les routes la sécurité routière est un bon prétexte aux contrôles ; dans les rues les contrôles au faciès vont bon train. Les contrôles de douane ne se font plus seulement aux frontières mais sur tout le territoire. Les frontières se matérialisent à chaque contrôle de papier au travers duquel certains passent et d’autre non. En prison, les interdictions et l’absence de liberté sont palpables à chaque instant à travers les murs et les barreaux. Avec le contrôle judiciaire, chacun est sommé d’intérioriser les interdits et les obligations. A l’instar de bien d’autres aspects de notre société au premier rang desquels le salariat, le contrôle judiciaire participe de cette intériorisation de la résignation, de cette auto-discipline qui doit faire accepter à chacun de rester à sa place et de ne pas faire de vagues. Ceci a pour objectif de neutraliser toute volonté d’émancipation et de révolte face au fonctionnement de cette société. Les assignations à résidence et les interdictions de rencontrer des proches favorisent l’isolement, le repli sur soi et la limitation des déplacements au trajet domicile/travail, ce qui représente pour le pouvoir le mode de vie idéal pour contrôler et gérer la population. Comme face à toute mesure visant à soumettre et à contrôler chacun, que ce soit dans les transports, au travail ou à la CAF, il existe de multiples formes de résistances et de contournements des mesures du contrôle judiciaire. Toutes sortes d’arrangements, de magouilles et d’esquives permettent de ne pas se soumettre en permanence, de continuer à vivre et donnent pleins de raisons de ne pas se résigner. Dans chaque procédé de contrôle, il y a toujours des failles et ce n’est pas l’accumulation de ces mesures coercitives qui entameront la détermination à lutter pour une société libérée de l’exploitation et de l’enfermement.

    Les personnes mises en examen évoquées dans cette brochure font toutes l’objet d’une même affaire juridique qui a débuté en janvier 2008 notamment pour transport de fumigènes et de clous tordus, et tentative d’incendie d’une dépanneuse de police lors des élections présidentielles.

    Une brochure relate plus précisément ces affaires et esquisse quelques analyses : “Mauvaises intentions n° 1 et 2”. Vous pouvez la recevoir gratuitement par courrier en envoyant un mail à solidaritesinculpes@riseup.net ou la consulter directement sur internet à l’adresse : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions Cette adresse permet aussi de se tenir au courant des dernières nouvelles.

 

Brochure (pdf de 8 pages) à télécharger en pièces jointes, imprimer et faire tourner... Brochure_sur_le_controle_judiciaire

Brochure_sur_le_controle_judiciaire___imprimer

 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« décembre 2019 
dimlunmarmerjeuvensam
1 2 3 45 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31     
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires