Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

24 juin 2016

Soirée de soutien aux manifestant.e.s inculpé.e.s de Saint-Etienne

Soirée de soutien aux inculpés 28 juin 2016

Posté par Leolonico à 14:55 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 juin 2016

Non à l'A45, un projet du passé dépassé !

Manifestation

contre le grand projet inutile de l'A45

samedi 18 juin 2016 à 10 h

place Jean Jaurès à Saint-Etienne

A45 tracé

Posté par PhilibertdePisan à 13:02 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 avril 2016

PSCHIT PSCHIT BANQUE BANQUE !

 Pschit Pschit Banque Banque

Merci aux camarades de Rouen pour ce beau 20 avril 2016

Pschit Pschit Banque Banque - Rouen contre la loi "travail" et son monde - 20/04/16 from Rouen dans la rue TV on Vimeo.

Posté par isabeaudeloere à 15:33 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 novembre 2014

Journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés, les 6 et 7 décembre 2014

6 et 7 décembre 2014

Journées mondiales contre les projets nuisibles et imposés (PNI)

Les peuples du monde ne veulent plus que les états et autres profiteurs imposent leurs projets dévastateurs !

Ne nous laissons plus déposséder de nos moyens d’action, d’expression, d’organisation et de l’usage de notre Terre !

Les 6 et 7 décembre, mobilise-toi contre le projet nuisible et imposé près de chez toi ou contre tous ceux qui imposent leurs nuisances ailleurs !

Réfléchissons et agissons pour une terre vivante et vivable !

Partout dans le monde, des entreprises imposent par l’intermédiaire ou avec la complicité des états et autres institutions, des projets dits « d’aménagement », « de développement »,… Ces projets vont systématiquement dans le sens d’une fuite en avant économique qui se matérialise par une destruction des milieux de vie. Petit à petit, les ultimes espaces sauvages sont rongés par le capitalisme. Petits et grands, tous ces projets nuisent au Vivant en général et nient les besoins fondamentaux des humains, y compris leurs conditions de vie.

Les acteurs de ces projets peuvent être publics ou privés, décideurs, promoteurs ou bénéficiaires.

Où que tu sois, tu trouveras une entreprise qui participe à un projet nuisible et imposé, ou une institution qui le finance. Où que tu sois, rejoins celles et ceux qui veulent réfléchir et agir pour une planète vivante et vivable.

Le collectif Tant Qu’il y aura des Bouilles

Posté par isabeaudeloere à 09:41 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 novembre 2014

Assemblée de lutte et de réflexion

Appel national, samedi 22 novembre, luttons contre les violences d'État !

Assemblée de lutte et de réflexion

A 14 heures, place de l’Hôtel de Ville à Saint-Etienne.

Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2014, Rémi Fraisse, 21 ans, a été tué par les gendarmes mobiles, la partie supérieure du dos arrachée par une grenade militaire. Ce crime d’Etat fait suite à plus de deux mois d'affrontements sur la zone du barrage de Sivens, deux mois de violences et de harcèlement par les «forces de l'ordre» : tirs de flashball à bout portant, tirs tendus de grenades, destruction des effets personnels... II fait suite à une longue liste de mutilations causées par les armes prétendument «non létales» : à Nantes, le 22 février 2014, trois manifestants ont perdu un œil par tirs de flashball.

Rémi est aussi la sixième personne tuée par la police en France cette année. Non seulement l’État a permis la mort d'un jeune homme, mais encore il poursuit aujourd'hui ses provocations dans le déni et la criminalisation des manifestant·e·s.

À Sivens, à Notre-Dame-des-Landes, comme dans les quartiers populaires, c'est le même système répressif qui frappe. C'est la logique d'un État pour qui le mépris et la violence sont les seules réponses aux inégalités, aux mouvements sociaux, à tout·e·s celles et ceux qui luttent et inventent aujourd'hui une autre manière de vivre. Nous dénonçons les intimidations de la police à l'encontre des manifestant·e·s, et toutes les violences policières à Sivens et partout ailleurs.

Rémi et puis qui encore ? Stop !

Faites tourner l'info!

Le collectif de soutien à la lutte contre les grands projets inutiles et imposés.

Posté par PhilibertdePisan à 11:55 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 octobre 2014

Communiqué d'occupants de la ZAD du Testet

Depuis le 15 août 2014, nous, les opposants au barrage du Testet, sommes victimes de violences policières de façon systématique et acharnée. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, Rémi a été tué par des gendarmes.

Cette nuit là, il n’y avait plus de matériel à garder sur la base de chantier. Que défendaient-ils, ces militaires? Les égos de quelques décideurs?

Les profits de certain individus?

Ou était-ce une provocation stratégique?

Nous avons perdu un frère de lutte, nous pensons à lui, à sa famille et à ses amis proches. Ceci n’aurait jamais dû arriver. Les vives émotions suscitées par le décès de Rémi s’expriment par des manifestations de soutien spontanées partout en France. Les promoteurs du projet ont été interpellés à maintes reprises quant à la non-pertinence du barrage d’un point de vue écologique, économique, politique… mais toujours en vain.

Le mépris du peuple, du vivant, des droits fondamentaux engendrent l’indignation puis la colère auprès de celles et ceux qui ne veulent plus subir la domination de l’oligarchie en place. Ces injustices sont des violences sur tout(es) celles et ceux qui sont systématiquement discrédités, criminalisés et dépossédés de leurs moyens d’actions et d’expressions. La colère qui en découle est légitime, chacun ayant sa propre façon de s’indigner face aux forces étonnement démesurées auxquelles nous sommes confrontées. Nous restons tous et toutes solidaires contre ce projet.

Les dernières informations, à l’heure de boucler ce comité de presse, continuent dans le sens de la répression policière. De nombreux barrages et contrôles d’identité finissent au commissariat pour garde à vue. Les mesures d’intimidations se poursuivent une seule réponse commune: Enracinons la résistance, ne les laissons pas nous isoler dans la forêt!

Nous vous invitons à manifester votre indignation et votre soutien où que vous soyez!!!

Des occupants de la ZAD du Testet

Posté par PhilibertdePisan à 10:40 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 avril 2014

La liberté ou la mort : "Le paraxylène est un produit important pour vivre heureux"

Des manifestants antipollution auraient été tués par la police en Chine

(31 mars 2014)

VU DE CHINE Des milliers d’habitants de Maoming demandaient l’arrêt de la construction d’un projet pétrochimique. Au moins quatre auraient été abattus. Les autorités ont bouclé la ville.

Manif chine 00

La manifestation contre le projet d’usine de paraxylène, à Maoming, lundi 31 mars, avant l’assaut de la police.


La police chinoise a ouvert le feu lundi soir à Maoming, dans le sud-est du pays, sur une manifestation de quelques milliers d’habitants demandant l’arrêt de la construction d’un projet pétrochimique qu’ils estiment être polluant. Des clichés et des vidéos postées sur Internet montrent des manifestants gisant dans des flaques de sang, et des policiers casqués tirant au jugé.

Quatre personnes auraient été abattues par les forces de l’ordre selon des habitants. Ce bilan ne peut toutefois pas être confirmé de manière indépendante. Des barrages auraient été installés ce mardi soir à toutes les entrées de la ville.


VOIR LES VIDÉOS

Les policiers chargés de la censure d’Internet ont travaillé d’arrache-pied toute la journée de mardi pour effacer les photos et les messages en provenance de Maoming, au fur et à mesure que ces contenus apparaissaient.
Et mardi soir, l’accès à Internet a carrément été coupé aux 5 millions d’habitants de la ville. La municipalité de Maoming – ville située dans la province du Guangdong, à 350 km au sud-ouest de Canton – a accusé les manifestants d’être manipulés par « un groupe de hors-la-loi », et a assuré que « personne n’a été tué ». Les autorités se sont toutefois gardées d’évoquer le nombre de personnes blessées, qui se chiffreraient par dizaines.

« Le paraxylène est un produit important pour vivre heureux »

La mairie avait décrété la manifestation de lundi « illégale », et au préalable sommé la population à « ne pas donner l’opportunité aux criminels de créer le chaos ». Dans le jargon politique chinois, ce genre d’avertissement est une menace. La manifestation avait commencé paisiblement. De nombreux enfants faisaient partie du cortège qui demandait aux autorités d’arrêter un projet de construction d’une usine de paraxylène – un produit qui sert entre autres à la fabrication de textiles et de bouteilles en matière plastique. L’usine, une fois bâtie, doit être gérée par le groupe pétrolier d’État Sinopec. « Le paraxylène est un produit important pour vivre heureux », lisait-on mardi matin en une du journal local – qui est contrôlé par le gouvernement.

C’est loin d’être la première mobilisation populaire contre la pollution, mais c’est la première fois que la police tire sur ce type de manifestants.

Manif chine victime 00

Une victime présumée de l’assaut de la police à Maoming, le 31 mars 2014 (photo tirée du site Weibo).


Leur presse (Philippe Grangereau, correspondant à Pékin, Liberation.fr, 1er avril 2014)

Cf : Jura Libertaire

Cf : Anthropologie du présent

Posté par isabeaudeloere à 12:51 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Notre-Dame-des-Landes / Nantes : Un camarade écroué suite aux comparutions immédiates mardi 1 avril 2014

Nantes. Jusqu’à un an de prison ferme après la manifestation anti-aéroport

Le tribunal correctionnel de Nantes a condamné un homme de 23 ans à un an de prison ferme pour avoir confectionné et jeté des engins incendiaires contre les forces de l’ordre, en marge de la manifestation contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 22 février dernier à Nantes.

Le prévenu, écroué à l’issue de l’audience, est sorti sous les cris et les pleurs d’un nombreux public venu soutenir les quatre personnes jugées ce mardi après-midi en comparution immédiate. Le tribunal a dû faire évacuer la salle.

Les trois autres prévenus ont été condamnés à des peines allant de quatre mois de prison avec sursis à cinq mois ferme sans mandat de dépôt.


Publié par des larbins de la maison Poulaga (PresseOcean.fr, 1er avril 2014)

 


(…) L’un des prévenus a écopé d’un an de prison ferme avec mandat de dépôt pour des jets de projectiles sur des policiers, sans ITT (interruption temporaire de travail), et « fabrication d’engin explosif artisanal », en l’occurrence des canettes fumigènes. Des faits pour lesquels le parquet avait notamment requis six mois de prison et un mandat de dépôt, en raison du casier judiciaire du prévenu.

Deux autres jeunes hommes, âgés de 20 à 30 ans, ont été condamnés sans mandat de dépôt, par le tribunal correctionnel de Nantes, à des peines de quatre mois de prison ferme pour le premier et de deux mois de prison ferme avec révocation d’un sursis de deux mois, pour le second. Ils étaient poursuivis, l’un pour dégradations et vols en récidive commis dans les locaux de la TAN, les transports en commun de Nantes, et l’autre pour des jets de pierres sur des policiers. Le quatrième prévenu, âgé de 53 ans, poursuivi pour violences sur des policiers sans ITT, a écopé de quatre mois de prison avec sursis. Au total, sept personnes interpellées lundi à Nantes ont été convoquées devant la justice.

Deux mineurs seront déférés devant le juge des enfants pour des faits de violences sur les forces de l’ordre — des jets de bouteille et de pavés — et dégradations d’un local Vinci, le groupe concessionnaire du futur aéroport. Le dernier individu se verra délivrer une convocation par un officier de police judiciaire aux fins de comparaître ultérieurement devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences par jets de pétards contre les forces de l’ordre. (…)


Publié par des larbins de la maison Poulaga (Agence Faut Payer via Liberation.fr, 1er avril 2014)

cf : Jura Libertaire

Posté par isabeaudeloere à 12:15 - anti-terrorisme - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2014

Manifestation contre les violences policières et les crimes policiers : samedi 5 avril 2014, 15h - métro Anvers

manif 5 avril 2014

Posté par isabeaudeloere à 10:48 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2014

Lettre ouverte du mouvement armé au préfet de Loire Atlantique, M. Christian de Lavernée.

Lettre ouverte du mouvement armé au préfet de Loire Atlantique, M. Christian de Lavernée. Sur la ZAD, le lundi 24 février 2014.

Cher Christian,

Vous avez déclaré hier, « L’opposition institutionnelle à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit cesser d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ». Il nous serait facile de vous reprocher, M. Le Préfet, de vouloir à votre tour briser des vitrines. Mais après la manifestation de samedi, autant l’avouer tout net et cesser enfin de nous cacher : nous sommes bel et bien un mouvement armé.
Nous sommes un mouvement armé de bon sens remuant et d’idées explosives, de palettes et de vis, de pierres parfois - même s’il y a ici plus de boue et de prairies, de carottes et de poireaux, d’humour et de tracteurs, d’objets hétéroclites prêts à former spontanément des barricades et d’un peu d’essence au cas où, d’aiguilles à coudre et de pieds de biche, de courage et de tendresse, de vélos et caravanes, de fermes et cabanes, de masques à gaz ou pas, de pansements pour nos blessés, de cantines collectives et chansons endiablées, de livres, tracts et journaux, d’éoliennes et de radios pirates, de radeaux et rateaux, de binettes, marteaux, pelles et pioches, de liens indestructibles et d’amitiés féroces, de ruses et de boucliers, d’arcs et de flêches pour faire plaisir à Monsieur Auxiette, de salamandres et tritons géants, de bottes et impers, de bombes de peinture et de lances à purin, de baudriers et de cordes, de grappins et de gratins, et d’un nombre toujours plus important de personnes qui ne vous laisseront pas détruire la zad. Vous ne nous ferez pas rendre ces armes.
Et vous, M. Le préfet, quand cesserez vous d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ?

Mouvmt armé légumier ZAD

Sincèrement,

Les Black Ploucs

 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« novembre 2018 
dimlunmarmerjeuvensam
    1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 121314 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires