Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

27 mars 2009

Concert de "L'Angle Mort", au Fil, à Saint-Etienne

Concert de "L'Angle Mort"

au Fil (20 boulevard Thiers, plaine-achille, 42000 Saint-Etienne)

samedi 28 mars 2009 à 20h*

l_angle_mort_site_internet02pte

L'Angle Mort par Acontresens :

    "Ici la périphérie est au centre, et des territoires libérés s’inventent" Pour créer des angles qui se dérobent au pouvoir, tout est question de positions et de jonctions. Plus qu’une fusion ou qu’un carrefour de genres périphériques, L’Angle mort est un nouveau centre. Un épicentre. Des guitares et une batterie nerveuses et fracturées comme démonstration de puissance, des mots traqués et s’élevant à la hauteur du soulèvement. Zone Libre, groupe instrumental composé de Serge Teyssot-Gay, Marc Sens et Cyril Bilbeaud, rencontre Hamé (La Rumeur) et Casey, fers de lance d’un rap mêlant depuis toujours l’insurrectionnel à l’intime.

    Le premier projet de Zone Libre, Faites vibrer la chair, exprimait bien cette dimension épidermique, charnelle d’une musique plongée dans la violence de son époque, partant du corps individuel vers le corps social. Casey, plume unique par sa complexité rimique et son ressassement novateur, voix-poignard et obsédante, est l’incarnation même des douleurs et de la haine qui habitent tous ses textes trempés dans les angles morts qui l’ont vu naître. Avec La Rumeur, Hamé a su construire l’exemple même d’un rap politique, complexe parce que conflictuel, traîné devant les tribunaux par l’Etat et bâtissant sa citadelle de création résistante. Emergeant de ce brasier à fleur de nerfs, L’Angle mort est un point d’impact. Le témoin d’une histoire, d’un climat, et de lendemains que l’on craint comme on les souhaite.

    Une balise en flammes pour l’intifada qui vient.

Première partie : Collectif Mary-Read

    Hip-Hop rouge et noir né à l’ombre des puits de mine de Saint-Etienne et Montceau-les-mines. Le groupe est composé de 3 MC’s Calavera, Mina et Nergal et de DJ Pliz. Les textes abordent les thèmes des frontières, de la société de contrôle, de la prison, des luttes féministes, de l’antifascisme, le tout accompagné de la logique flibustière de Mary Read et Anne Bonny, les premières femmes pirates.

 

Logo_maryread

* L'Angle Mort et Mary Read apportent leur soutien à Julien Coupat (toujours en prison depuis le 11 novembre), mais aussi bien sûr à tous les inculpés des lois anti-terroristes (Farid, Damien, Bruno, Isa, Yldun, et beaucoup d'autres, qu'ils ou elles soient de Tarnac, de Villiers-le-bel ou d'ailleurs). Nous exigeons toujours la libération de tous ces prisonniers, et la fin sans condition des mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« novembre 2018 
dimlunmarmerjeuvensam
    1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 121314 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires