Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

14 février 2017

Appel des occupants de la forêt à proximité de Bure

Appel des occupants de la forêt à proximité de Bure, contre l'enfouissement des déchets nucléaires

Pour plus d'info, voir ici, et !

Posté par Leolonico à 10:05 - Films - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 novembre 2016

Ré-Ré Occupation de la forêt de Mandre

Ré-Ré Occupation de la forêt de Mandre

un appel

Les feuilles rougissent de plus belle chaque jour. Le vent fraîchit. La nuit s’étire peu à peu. Les brumes givrantes du matin pointent le bout du nez. Il y a des bouquets flamboyants où que l’on tourne le regard, les chemins défrichés couverts de tapis craquants, et les hourras de chiens joueurs. Le vert tendre a laissé place au rouge rage, l’automne a embras(s)é l’été et, contrairement à ce que nous écrivions dans notre premier appel, à Bure, nous allons toujours aux champignons ! Après presque 5 mois de manifestations, d’occupations, de balades, d’expulsions, de réoccupations, d’affrontements, de recours juridiques, de pique-nique, de tractages, de constructions de vigies, de boums improvisées, de sabotages de mur... le bois Lejuc est plus que jamais libéré !

Sans crier gare, voici que depuis l’épique chute du "Bure de merlin" le 14 août, des dizaines de hiboux ont refait leurs nids dans cette jolie forêt. Cette fois, il n’y a pas eu d’appels pétaradants, pas de textos urgents, pas d’overdoses d’informations ou de demandes de soutien. La nouvelle occupation s’est installée tranquillement, profitant de la douceur automnale : le plaisir de monter une grande plate-forme au cœur d’un hêtre, de s’initier à la grimpe, de redécouvrir cette forêt aux couleurs changeantes, sans pression des flics. Prendre le temps de discuter avec celles et ceux qui continuent de s’y promener. Apprendre à respirer à nouveau après avoir passé un été en apnée furieuse et euphorique. Le changement de saison : d’été d’urgence, à automne paisible…vers un hiver déter !

Tôt ou tard les barricades de papier tomberont

Car nous ne sous-estimons pas les VRPs de l’atome, qui ne sont pas restés bras croisés à flemmarder dans leurs costumes trop grands et leurs bureaux aseptisés. Ils ont fait appel de la décision de suspension des travaux du 1er août ; celui-ci sera jugé entre décembre et janvier selon les différentes audiences encore à venir. La procédure d’obtention d’autorisation de défrichement est en cours. Fin novembre, nous avons appris que l’agence ne serait pas soumise à une étude d’impact, ce qui nous aurait permis de gagner encore un peu de temps.

Début octobre un huissier est venu se balader avec à son bras l’homme de main de l’Andra et deux vigiles armés de bâtons. Ceux-là même qui tentent des embuscades ou testent notre vigilance en lisière. Chaque semaine, au moins une fois l’hélico nous survole, les bleus rôdent dans les alentours. Même le commandant de gendarmerie, le fameux « Dubois », cherche insidieusement à se faire inviter en promenade. Pour couronner le tout, l’Andra semble à présent prendre mesure de la richesse inestimable de ce bout de forêt : mardi 29 novembre elle veut en effet venir reboiser des parcelles… pour mieux les détruire d’ici à quelques mois.

Côté répression, des ami-e-s ont pris 2 mois de sursis pour un graff sur une ruine, un autre une interdiction de Meuse pour 2 ans, et des convocations s’accumulent pour l’affaire du mur. Une nouvelle préfète s’est installée en Meuse, et un nouveau directeur du cru pour CIGEO. L’Andra a aussi recruté un expert en droit public pour éviter de reproduire les erreurs passées. Bref, ils se réorganisent, et les menaces d’expulsion de la forêt et de reprise des travaux de forages se rapprochent. À nous de les anticiper, comme nous l’avons toujours fait depuis ce fol été.

Des dizaines de personnes ont choisi de s’installer sur place

Par ce nouvel appel, après un relatif temps de repos, nous souhaitons donner des nouvelles à toutes les amies passées cet été, l’an dernier, depuis 20 ans. À tous les curieux qui ont préféré des destinations de vacances plus exotiques qu’un été en Meuse (on ne vous en tient pas rigueur). Aux tritons sans frontière qui résistent assourdis par le bruits des bottes bornées qui clôturent cette fin de règne en annonçant une ère encore plus martiale. À celles et ceux qui cherchent quelques raisons d’espérer.

Ici, c’est avec un optimisme joyeux et déterminé que nous enracinons cette petite victoire ; des arbres sont replantés dans les gravats ; et aux solides branches de leurs ancêtres centenaires des cabanes sont reconstruites. De là-haut, les vigiles et autres sbires de l’Andra paraissent enfin à leur taille : ridiculement minuscules face à la grandeur de cette forêt. Malgré le froid, les hiboux en tout genre semblent s’y plaire et se sont même mis à hululer des tas de camarades partout en France et en Europe pour leur prêter main forte ! Cabanes, plate-forme, cuisine, toilettes sèches, tipi avec feu central, préau récolteur d’eau de pluie, espace de couarail chauffé avec dortoirs... sortent de terre et des aires comme les champignons qui poussent et les grues cendrées qui passent...

L’un d’entre nous, Swen a décidé d’élire officiellement domicile dans le bois Lejuc. Ensemble, nous y fêterons ses 30 ans le 13 décembre.

Défendre dans la diversité des tactiques

Nous amplifions notre hululement, qu’il résonne au plus loin et qu’encore plus nombreux-euses nous convergions. Déjà, des dizaines de personnes ont choisi de s’installer sur place après l’été. Nous savons que c’est aussi, en grande partie grâce à la condamnation juridique de l’Andra que la forêt est protégée. Toutefois, ne nous faisons aucune illusion : comme dans toute l’histoire des des luttes anti-nucléaire, les barricades de papiers tomberont, tôt ou tard les travaux seront régularisés. Quelques semaines, quelques mois : c’est une question de temps. À ce moment là, nous devrons être suffisamment fort-e-s, créati-ve-s, solidaires, ensemble pour les bloquer !

Dès maintenant que des dizaines et des dizaines de personnes profitent de ce bois, viennent y vivre, s’y balader et s’organiser. En cas d’expulsion ou de reprise des travaux, nous souhaitons que dés le lendemain des dizaines de personnes tentent de bloquer leurs machines. Et que le samedi suivant une marée humaine déferle sur eux pour défendre dans la diversité des tactiques la forêt libre, pour les arrêter !

Entre temps nous allons continuer de vivre, rire, attiser les braises et faire des étincelles, squatter des terres agricoles, aller aux champignons, construire nos nids un peu partout dans le coin, apprendre à nous connaître, tisser des liens, inventer quelque chose de beau et contagieux qui se répand.

Les chouettes hiboux hululant de la forêt de Mandres, entre octobre et novembre 2016.

Pour en savoir plus, c'est ici !

 

bure

 

Posté par isabeaudeloere à 15:00 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 septembre 2016

A Notre-Dame-des-Landes, que résonnent les chants de nos bâtons !

Voici l'appel de toutes les composantes de la lutte pour le 8 octobre. Nous appelons les soutiens et comités de partout à s'organiser dès aujourd'hui pour le succès de cette mobilisation, en rediffusant cette information sur de multiples sites, listes et réseaux, et en se coordonnant pour faciliter des moyens de transports collectifs. Le site http://annonces-ndl.org, notamment, devrait être réactivé bientôt, des visuels arrivent : le 8 octobre 2016, faisons reculer le gouvernement !

Le 8 octobre 2016 à Notre-Dame-des-Landes

Que résonnent les chants de nos bâtons !

Manif – Construction – Fête

Acculé par les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février, le gouvernement a organisé en juin une consultation biaisée. Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l'évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, de ses cultures, de sa faune et de sa flore, de ses habitats et activités ainsi que des liens entre toutes celles et ceux qui se sont attaché.es à ce bocage. Ces déclarations font fi de la situation juridique du dossier puisqu'entre autres les autorisations de travaux ne sont toujours pas accordées.

Les porteurs du projet ne semblent pas avoir non plus mesuré la détermination de celles et ceux qui habitent ce bocage, des militant.es engagé.es à leurs côtés, le soutien dont ce mouvement bénéficie dans la région et bien au-delà, ainsi que l'implication des comités locaux. Ces 2000 ha de bocage et ce qui s'y vit sont aujourd'hui porteurs d'espoirs indéracinables face au saccage du vivant, des terres agricoles et à la marchandisation du monde. Il est impensable qu'ils disparaissent !

A l'initiative de l'ensemble du mouvement d'opposition au projet d'aéroport, nous marquerons donc le 8 octobre notre volonté commune d'empêcher toute agression contre la ZAD et tout démarrage des travaux. En écho à bien d'autres luttes paysannes, comme au Larzac, nous ferons résonner le sol de milliers de bâtons. Nous les laisserons sur place, en nous engageant ensemble à venir les reprendre, en cas d'intervention, et à défendre la ZAD, ses habitant.es, paysan.nes et l'avenir qui s'y construit.

Nous monterons également ensemble un hangar dont les éléments ont été fabriqués durant l'été sur la ZAD par des dizaines de charpentier.es. Cette oeuvre collective concrétisera notre volonté de nous organiser pour la résistance en créant un lieu qui sera une base d'appui en cas de tentative d'expulsion, autant qu'une structure commune pour le futur.

Convergeons vers Notre-Dame-des-Landes le 8 Octobre 2016

Rendez-vous à 10h dans le bocage, à pied, en tracteur ou à vélo.
Que chacun-e apporte son bâton, sculpté, décoré et le mette dans les roues du projet.
Tous et toutes ensemble, empêchons l'aéroport !


Plus d'infos sur les sites acipa-ndl.fr et zad.nadir.org

Posté par PhilibertdePisan à 08:18 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juillet 2016

Le siège de Syriza Thessalonique occupé !

La riposte du mouvement social n'a pas tardé, suite aux attaques du gouvernement Tsipras contre les squats solidaires ce matin(1) :

LE SIÈGE DE SYRIZA THESSALONIQUE OCCUPÉ !

Les nombreux occupants appellent actuellement à la "libération immédiate des camarades persécutés, des lieux et du matériel bloqués" par la police (alimentation, vêtements, matériel médical...). La situation est très tendue(2).

Rappelons que, durant l'été 2015, beaucoup des membres fondateurs de Syriza ont refusé la capitulation de Tsipras et ont quitté ce parti (certains ont fondé Unité Populaire, d'autres ont rejoint des collectifs de lutte, etc.). Bref, ce qui reste de Syriza n'a ni le même programme ni les mêmes visages, au point que certains disent en Grèce que "Syriza n'existe plus" car "le parti qui se prévaut encore de ce nom n'a plus rien à voir avec l'original" (quoi que chacun ait pu en penser auparavant).

Bref, le torchon brûle entre Tsipras et le mouvement social ! A suivre...

Yannis Youlountas

 

(1) Ce matin, la police de Tsipras vient d'attaquer les squats solidaires de Thessalonique (vidéos) : http://blogyy.net/2016/07/27/tsipras-attaque-les-squats-videos/

(2) Des points réguliers sur la page facebook du mouvement anti-autoritaire pour la démocratie directe de Thessalonique, l'un des acteurs principaux du mouvement social dans la deuxième ville de Grèce : https://www.facebook.com/AKthess/

Occupation Tsipras

Posté par Leolonico à 13:48 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juillet 2016

Bure, samedi 16 juillet 2016 : On reprend la forêt !

Bure 16 juil réoccupation

Posté par isabeaudeloere à 18:25 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2014

ZAD du Testet : Communiqué du Collectif des Bouilles

Communiqué du Collectif des Bouilles : le déboisement a commencé:

Collectif Tant qu’il y aura des bouilles

Lisle-sur-Tarn, le 2 septembre 2014

Au Testet, les aménageurs s’enferment dans la confrontation. La lutte continue et se renforce. Lundi matin 1er septembre, le déboisement a commencé sur la ZAD du Testet. Des chênes et des hêtres ont été abattus sur une petite parcelle, sous protection dense de 200 gendarmes mobiles, PSIG et brigade canine, pour certains venus de Paris. Ils ont subi un harcèlement constant par des clowns, zadistes, paysan.ne.s, révolté.e.s de tous bords. La répression a été plus brutale que lors des confrontations précédentes. Mardi matin, les forces de l’ordre sont de retour avec des engins de chantier.

Ces nouveaux événements démontrent le mépris que Conseil Général du Tarn entretient pour le dialogue et pour les opposant.e.s. Il s’agit d’un passage en force que nous condamnons. Ce comportement nourrit la rage, y compris chez les opposant.e.s les plus pacifistes, et légitime pour tous des actions de plus en plus radicales. L’impression partagée est que se faire entendre nécessite de monter encore les enchères.

Vidéos

 

ZAD du Testet, le 1/09/2012, le déboisement commence

 

La lutte de Sivens : ZAD du Testet, barrage de Sivens, le film

 

ZAD du Testet, le 1/09/2012, le déboisement commence 2

 

ZAD du Testet, le 1/09/2012, le déboisement commence 3

 

ZAD du Testet, le 1/09/2012, le déboisement commence 4

voir aussi :

 "La ZAD du Testet, dans le Tarn, est expulsée, l'occupation continue"

"Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet"

Posté par isabeaudeloere à 15:46 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 décembre 2012

Aéroport de Notre-Dame Des Landes : NON !

NDDL NONnet

Posté par Leolonico à 16:05 - Affiches - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2012

Soutien aux expulsés de la ZAD

nddlnet

Posté par isabeaudeloere à 10:04 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 novembre 2012

Manif de Réoccupation à Notre-dame des landes, samedi 17 novembre, 11h

affiche_reoccup3_copier

Posté par isabeaudeloere à 09:27 - Manifestations - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 avril 2011

Communiqué stéphanois

Stéphanois, Stéphanoises,

Nous occupons depuis quelques jours un immeuble au 71 de la rue Neyron à Saint-Étienne, quartier Fourneyron-Chateaucreux.

Nous sommes un collectif de personnes qui s'est formé, en ces temps d'expulsion massive et de fin de trêve hivernale, dans le but d'ouvrir des logements décents et sûrs, et de répondre ainsi à des besoins que l’État devrait légalement prendre en charge.

Les choses se mettent progressivement en place, et nous avons besoin du maximum de gens possibles, afin d'amener matériel, aider à l'organisation, bricoler, cuisiner, etc... et afin surtout d'occuper les lieux.

Cette présence massive sera nécessaire pendant une durée d'au moins deux à trois semaines.

Venez donc nombreux et nombreuses, et n'hésitez pas à faire suivre ce message à vos contacts.

 

Un logement décent pour des gens délaissés par un État hors-la-loi.

 

Réunion Mardi 19 avril à 18h30

dans l'immeuble occupé afin de décider de la suite des événements.

Posté par isabeaudeloere à 09:00 - Monde en lutte - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« juillet 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
      1
2 345 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 1718 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31      
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires