Amour, émeute et cuisine

Quelques pensées sur la civilisation, considérée dans ses aspects politiques, philosophiques, et culinaires, entre autres. Il y sera donc question de capitalisme, d'Empire, de révolte, et d'antiterrorisme, mais aussi autant que faire se peut de cuisine.

25 juillet 2016

De tout bois n°5

De tout bois n5

Les éditions "Le monde à l'envers" publie le n°5 de la revue "De tout bois", revue de lutte contre le center parc de Roybon. Pour plus d'informations, voir ici.

Posté par PhilibertdePisan à 10:28 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juin 2014

L’écœurement n°5, la revue du désœuvrement actif

L’écœurement n°5 Couv écoeur n°5 05

Cliquez sur l'image pour obtenir le PDF

 Cette fois, en cette fin de la dixième lune de l'an 104 - qui soit dit en passant fut moins belle que la saison dont elle est l'ardente élue ne le laisse généralement attendre -, c'est fait !, on ne va plus cesser de nous bassiner avec l'odieux Front National et ses 25% aux dernières élections européennes ; quid des 57% d'abstentionnistes, des non-inscrits, et de tout ceux auxquels on a retiré le rudimentaire droit d'exercer leur civisme. Pour mieux nous entourlouper, on n'a d'ores et déjà pas manquer d'agiter le drapeau de la peur en nous parlant de « choc », de « séisme », et bien entendu d'un soi-disant néo-nazisme à présent devenu plus grimpant que rampant. Les monarques du FN ont donc encore eu de quoi rire davantage face à tant de tartuferies spectaculaires, et ce d'autant plus sûrement qu'ils ne pouvaient plus ignorer combien joue toujours en leur faveur qu'on continue de les vouloir faire passer pour anti-démocrates alors même qu'ils ne cessent de réclamer de la proportionnelle dans les élections. Car c'est désormais connu de beaucoup : ici comme ailleurs l'Empire aime les élections, mais seulement dès lors que leur résultat tourne en sa faveur ; l'Empire n'aime pas la « raison » des peuples....

 

Sommaire

Page 3 à 6 : Edito (Léolo)

Page 9 à 16 : Viticulture et culte de la vitesse à l'heure du réchauffement climatique (Léolo)

Page 17 à 38 : De la présence absente et de la tyrannie des dispositifs (Jordan)

Page 39 à 43 : De la haute absurdité du concept de "croissance" expliquée par un grain de riz ! (Isabeau de Loère)

Avec des illustrations de Léolo et Florence M.

 

Posté par Leolonico à 08:51 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juin 2013

L'écœurement n°4, la revue du désœuvrement actif

Couv revue l'écoeurementn°4 copiernet

L'écoeurement n°04

Cliquez sur l'image pour avoir le PDF

La cent-troisième année de notre calendrier écoeuré touche à sa fin, et nous réalisons soudain, presque avec mélancolie, qu'un an a déjà passé depuis que nous avons publié le précédent numéro de cette revue. De l'eau a par conséquent coulé sous les ponts, comme on dit, et si nous rédigions encore le n°03 dans une média-france à la fois sarkozienne et « violée » par les spermatorrhées strausskahniennes, c'est sous le joug idéologique de l'ectoplasme corrézien, la valse à mille temps d'un manuel de chasse aux roms et les liquidités du canton suisse cahuzacien que nous avons écrit ce n°04 : tout continue donc toujours décidément de courir dans le même « sens » !

 

Sommaire

Page 3 à 5 : Edito (Léolo)

Page 7 à 16 : L'architecture entre le politique et la politique (Jean-Pierre Garnier)

Page 17 à 19 : Nous sommes la race des survivants (L'un-nous d'entre nous-autres)

Page 21 à 29 : Compte-rendu de la soirée sur la punition (Manuela Rodriguez)

Page 31 à 40 : Le nouvel ordre local (Jean-Pierre Garnier)

Page 41 à48 : L'usager sans usage (Léolo)

Page 49 à 50 : De la présence-absente et de la tyrannie des dispositifs (Jordan)

Avec les "illustrations" de Léolo & Florence M.

Posté par isabeaudeloere à 10:23 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L’écœurement N°3, la revue du désœuvrement actif

CouvLienRevue n°03

Le 22 mars 2012*, un « gamin » réussissait presque à lui seul à stopper une campagne électorale française pour la présidence dont le moins que nous puissions dire est qu'alors elle ne nous eût pas manqué, nonobstant l'immense qualité comique du spectacle. On a malheureusement les terroristes qu'on mérite, et Mohamed Merah fut bel et bien seulement à la hauteur du mérite français : sept morts n'auront finalement pas suffi pour qu'on se décide en haut-lieu à suspendre plus d'une minute le ridicule. On a même au contraire et de loin préféré ajouter du ridicule au ridicule, en comparant bientôt les tristes crimes du jeune Mohamed Merah à ceux du 11 septembre 2001, puisqu'après tout il est d'antédiluvienne certitude patent qu'en Amérique-sur-Garonne 7 est à peu près égal à 2800, et que quelques coups de feu y valent de longtemps trois tours pulvérisées et un pentagone légèrement soufflé...

 

Sommaire :

Page 3 à 5 : Edito (Léolo)

Page 6 : Perpetuum (Michel Ville)

Page 7 à 9 : Pour une métaphysique écœurante de l'écœurement - suite n°2 (Emile Henry)

Page 11 à 15 : Note sur la question des immigrés (Guy-Ernest Debord)

Page 15 : Générations perdues (Des écoeurés)

Page 17 à 22 : Retour sur la commémoration des 40 ans de mai 68 (Isabeau de Loère)

Page 23 à 24 : 40 mesures de guerre (Calavera)

Page 25 à 29 : D'une certaine réalité du trop ! (Léolo)

Page 31 à 32 : Parmi quelques seize écoeurèmes de nos merveilleux oublis (Le Dialecticien masqué)

Page 33 à 42 : Recette - Viande de Carême en sauce et son riz pilaf / P. 33, Heb Ken / P. 35, Victuailles & Yec'hed mat / P.36, Pour 4 commensaux / P. 37, Mijotage / P. 39, Conseils et variantes / P. 40, Monsieur, quand on a l'honneur... & Un dessert sans fromage... / P. 41, Plaisir monastique... & Ce que nous enseigne la philsophie... (Le Viandier)

 Page 43 à 44 : Un appel (Murgeman)

Avec des "illustrations" de Léolo, La belle Brasseuse, Florence M, Constant Nieuwenhuys, Le Viandier, Philibert de Pisan.

Posté par isabeaudeloere à 10:21 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L’écœurement n°2, la revue du désœuvrement actif

Couv revue l'écoeurementn°2 copiernet

Le hasard lui-même étant un écoeurement, c'est bien la providence en quelque sorte qui nous offrit voici plusieurs mois de blackbouler hors des élections françaises à venir le priapique ectoplasme du FMI, l'aspergeur-saucier des Sofitel, le viril émancipateur des bourses à foutre et des banques du sperme ; et si nous ne pouvons pas nous réjouir des faits qui occasionnèrent cette relégation d'un DSK plus ou moins national, du moins pourronsnous rire bientôt d'avoir su ériger un ou plusieurs totems en l'honneur de notre rédemptrice : Nafissatou Diallo.

 

Sommaire :

Page 3 à 5 : Edito (Léolo)

Page 7 à 11 : D'une ou deux propositions concernant le comportement à avoir face aux médias... (Le Dialecticien masqué)

Page 12 à 14 : Pour une métaphysique écœurante de l'écœurement - suite N°01 (Emile Henry)

Page 15 à 18 : De l'autre côté du miroir (Murgeman)

Page 21 à 29 : Au plus fort de la nuit (Léolo)

Page 31 : Comme des chiens (La Gaillarde)

Page 32 à 34 : L'ingratitude du malheur (Isabeau de Loère)

Page 36 à 39 : Recette - Blanquette de veau (Samy le Taillevent, dit aussi Le Viandier)

Page 41 : Nous ne sommes ni... (Amaury de Monfort)

Avec des "illustrations" de FrançoiseBDcoupElle, Florence M, Léolo, Amaury de Montfort.

Posté par isabeaudeloere à 10:19 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L’écœurement n°1, la revue du désœuvrement actif

Couv revue l'écoeurement copiernet

L'objet et les perspectives de "l'écœurement" sont, comme le laisse à l'évidence deviner sa lecture, de prendre part à la guerre civile en cours, politiquement, métaphysiquement, mais aussi pratiquement et si possible avec humour. Il ne s'agit pas d'y trouver seulement des articles de fond, même si cela veut constituer la majeure partie de la revue, car il est apparu important à ses auteurs de proposer en sus un certain nombre de conseils pratiques, afin d'agrandir l'autonomie de chacun d'entre nous. Ainsi trouvera-t-on une recette sur les deux dernières pages de ce numéro. On peut contacter la rédaction de "l'écoeurement" à cette adresse : revuecoeurement@gmail.com

N'hésitez pas à y faire parvenir infos, articles, graphiques et conseils pratiques, à condition bien entendu que ce soit en relation avec le contenu.

Quelques écoeurés

Sommaire :

Page 3 à 5 : Edito (Léolo)

Page 7 à 9 : Quelques écœurèmes sur la guerre civile en cours (La belle Brasseuse)

Page 10 : Nouvel acte (Aurélien)

Page 11 à 14 : D'un point l'autre (Murgeman)

Page 15 à 20 : Une guerre locale (L'Internationale Situationniste)

Page 21 : Nouvel acte & Nouvel acte (Aurélien)

Page 23 à 24 : Pour une métaphysique écœurante de l'écœurement (Emile Henry)

Page 25 : La retraite on s'en fout, on veut plus bosser du tout ! (Cellule H1N1)

Page 27 : Morts pour la France (Aurélien)

Page 28 à 29 : Recette : Tartelettes de maquereaux en confiture de tomates (Maman)

Avec des "illustrations" de Léolo & Philibert de Pisan.

Posté par isabeaudeloere à 10:16 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juin 2013

L’écœurement n°04, la revue du désœuvrement actif

 Couv revue l'écoeurementn°4 copiernet

Cliquez sur l'image pour avoir le PDF

L'écoeurement n°04

Sommaire

Page 3 à 5 : Edito (Léolo)

Page 7 à 16 : L'architecture entre le politique et la politique (Jean-Pierre Garnier)

Page 17 à 19 : Nous sommes la race des survivants (L'un-nous d'entre nous-autres)

Page 21 à 29 : Compte-rendu de la soirée sur la punition (Manuela Rodriguez)

Page 31 à 40 : Le nouvel ordre local (Jean-Pierre Garnier)

Page 41 à48 : L'usager sans usage (Léolo)

Page 49 à 50 : De la présence-absente et de la tyrannie des dispositifs (Jordan)

Tiqqun 2

couvtiq2

Tiqqun - Organe de liaison au sein du Parti Imaginaire

Ce n’est pas une société qui est en crise, c’est une civilisation qui est à son terme, et peut-être même au-delà. La façon dont tout devient si problématique, dans cette époque, dit seulement à quel point les évidences qui la soutenaient se sont volatilisées. La politique fut une de ces évidences, une invention grecque qui se condensait en une équation : tenir une position, c’est prendre parti, et prendre parti, c’est déclencher la guerre civile. Guerre civile, position, parti, c’était un seul mot en grec, stasis. Et la politique, c’était l’art de conjurer la stasis.

En fouillant les décombres de la civilisation, nous avons découvert ceci : la guerre civile n’est pas ce qui menace, ce qui se déclenche, ce dont on entend au loin approcher la rumeur. La guerre civile est ce qui est là, sous nos yeux, de toute éternité. Il n’y a pas l’ordre et le désordre. Il y a depuis toujours une pluralité d’ordres, en lutte plus ou moins réglée. Mais ce qu’il y a surtout, c’est un écran de concepts morts-nés dressés à la seule fin de masquer cette lutte . Nous leur réglons ici leur compte.
Introduction à la guerre civile, comprenez : introduction à un autre régime de la perception, à une autre profondeur de la réalité.

 

Sommaire

- Introduction à la guerre civile

- L'hypothèse cybernétique

- Thèses sur la communauté terrible

- Le problème de la tête

- "Une métaphysique critique pourrait naître comme science des dispositifs..."

- Rapport à la S.A.S.C. concernant un dispositif impérial

- Le petit jeu de l'homme d'Ancien Régime

- Echographie d'une puissance

- Ceci n'est pas un programme

- Comment faire ?

 

Posté par isabeaudeloere à 10:27 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Tiqqun 1

couvtiqqun1

Tiqqun - Organe conscient du Parti Imaginaire

Il faut en tout commencer par les principes. L'action juste en découle. Quand une civilisation est ruinée, il lui faut faire faillite. On ne fait pas le ménage dans une maison qui s'écroule.
Les buts ne font pas défaut, le nihilisme n'est rien. Les moyens sont hors de cause, l'impuissance n'a pas d'excuse. La valeur des moyens se rapporte à leur fin.
Tout ce qui est, est bon. Le monde des qelipoth, le Spectacle, est de part en part, mauvais. Le mal n'est pas une substance, s'il était une substance, il serait bon. Le mystère de l'effectivité du mal se résout en ceci que le mal n'est pas, mais qu'il est un néant actif.
Le mal, c'est de ne le pas distinguer du bien. L'indistinction est son royaume, l'indifférence sa puissance.
Les hommes n'aiment pas le mal, ils aiment le bien qui est en lui.
Dans le Tiqqun, l'être retourne à l'être, le néant au néant. L'accomplissement de la Justice est son abolition.

 

Sommaire

3 - Eh bien, la guerre !

7 - Qu'est-ce que la métaphysique critique ?

23 - Théorie du Bloom

46 - Phénoménologie de la vie quotidienne

50 - Thèse sur le Parti Imaginaire

72 - Le silence et son au-delà

80 - De l'économie considérée comme magie noire

94 - Premiers matériaux pour une théorie de la Jeune Fille

127 - Hommes-machines, mode d'emploi

137 - Les métaphysiciens critiques sous le "mouvement des chômeurs"

146 - Quelques actions d'éclat du Parti Imaginaire

 

Posté par isabeaudeloere à 10:25 - Revues - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 mai 2013

3ième Fête des écoeuré.e.s, Vendredi 14 juin 2013, 20h, à l'ExcuZe bar

Affiche fête des écoeurésnetpetite n°03

3ième fête des écoeuré.e.s

avec le film couzanais

"MOTARD BATARD"

Motard Batard

Posté par isabeaudeloere à 10:09 - Soutiens - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
 
Anti-Terrorisme
Manifestations Monde en lutte Nos positions Soutien Tags cuisine TEFMORB Chants révolutionnaires Liens
« décembre 2017 
dimlunmarmerjeuvensam
     1 2
3 45 6 7 8 9
10 111213 141516
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31       
Flux RSS des messages
Flux RSS des commentaires